Equipe de France : Marcel Desailly tacle Evra et Domenech

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Christopher GIL|Ecrit pour TF1|2010-07-08T08:25:00.000Z, mis à jour 2010-07-08T08:25:00.000Z

Marcel Desailly, l'ancien défenseur central de l'équipe de France, charge Evra comme l'avait fait avant lui Thuram. Il s'exprime aussi au sujet de Domenech, de l'équipe de France, des équipes africaines et du Mondial en général.

Dans une interview accordée au journal Metro, l'ancien capitaine de l'équipe de France n'est pas tendre avec Patrice Evra et Raymond Domenech.


Il prône l'exclusion d'Evra et critique Domenech
Qui de mieux pour réagir sur ce Mondial en Afrique, que l'ancien international français, né au Ghana ? Il réagit notamment au boycott de l'entrainement, réclamant l'exclusion d'Evra : « Je crois qu'Evra, qui est à l'origine de la grève, devrait payer lui aussi (...) il mérite au moins une exclusion temporaire ». Il donne aussi son opinion sur Raymond Domenech, l'ancien sélectionneur des Bleus : « Nous savions depuis le début que Domenech ne serait pas à la hauteur de cette génération. Ils ont beaucoup de talent mais ils sont très difficiles à gérer ».


Son avis sur les équipes africaines et sur les Pays-Bas
Pour résumer la pensée de Marcel Desailly, à propos des équipes africaines dans ce Mondial, on dirait que l'Afrique progresse mais qu'il lui reste encore beaucoup de travail à accomplir : « j'ai trouvé le Ghana très bon, car discipliné. La Côte d'Ivoire a manqué de chance en tombant dans le groupe le plus compliqué. Le Cameroun n'a rien montré. L'Algérie a été encore pire, à défendre tout le temps, sans jamais croire à ses chances ». L'ancien champion du monde et d'Europe parle aussi des Pays-Bas : « j'aime beaucoup cette équipe, avec cinq joueurs offensifs, capables de faire la différence à tout moment. Leur défense, en revanche, n'est pas terrible ».


Après Lilian Thuram c'est au tour de Marcel Desailly de déclarer que Patrice Evra mérite d'être exclu de l'équipe de France. Chacun donne son avis mais un seul décidera : Laurent Blanc.