Dans l'actualité récente

Equipe de France : quels nouveaux Bleus en 2017 ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-24T16:38:46.710Z, mis à jour 2016-12-24T16:39:50.663Z

Didier Deschamps aura l'embarras pour ses futures listes. Car il y a des jeunes qui tapent à la porte des Bleus.

Comme Kanté ou encore Dembélé en 2016, nous pourrions voir de nouveaux visages porter le maillot de l’Equipe de France en 2017. La première moitié de la saison permet de faire un état des lieux des (nouvelles) forces en présence.

Les pépites monégasques et niçoises

Ils sont jeunes et ils ont survolé la première moitié de la saison en Ligue 1. Pour preuve, ils ont porté leur équipe jusqu’aux deux premiers rangs. D’un côté, nous avons les monégasques Benjamin Mendy (22 ans), Tiémoué Bakayoko (22 ans) et Kylian Mbappé (18 ans). De l’autre, les niçois Malang Sarr (17 ans) et Wylan Cyprien (21 ans). Ils ont tous montré de belles choses entre août et décembre sur les pelouses, à des postes où il y a parfois des besoins en Equipe de France. Nous pensons notamment à Mendy, qui pourrait instaurer de la concurrence sur le flanc gauche de la défense (face à Kurzawa), et à Kylian Mbappé, très à l’aise devant (3 buts en 11 matches de Ligue 1).

Tolisso et Thauvin, enfin ?

Malgré leur âge, Corentin Tolisso (22 ans) et Florian Thauvin (23 ans) peuvent déjà être considérés comme des « tauliers » en Ligue 1. Ils comptent déjà plus de 100 apparitions sur les pelouses françaises et revendiquent déjà une solide expérience du plus haut niveau. Pour autant, ils n’ont encore jamais été sélectionnés en équipe première. Un point qui pourrait changer au vu de leurs récentes prestations. La renaissance lyonnaise doit beaucoup à Tolisso tandis que Thauvin est en train de redevenir l’immense joueur de foot qu’il était à Bastia. Les deux postulent à un rassemblement à Clairefontaine.

Didier Deschamps a l’embarras du choix

Au final, sans trop chercher, nous pouvons déjà cocher plusieurs noms de joueurs qui pourraient faire réfléchir Didier Deschamps dans les mois à venir. Le but ne sera pas forcément de leur offrir une place de titulaire mais au moins de leur offrir une chance de porter le maillot des Bleus et de voir ce qu’ils valent sur la plus haute scène. Certains transformeront l’essai, d’autres auront essayé. Mais le sélectionneur ne se plaindra pas d’avoir le choix en vue de la liste qu’il dressera pour le Mondial 2018. C’est presque demain et, aujourd’hui, il y a des choix importants à faire.