Equipe de France : la politique s'en mêle

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2010-06-24T10:08:00.000Z, mis à jour 2010-06-24T10:08:00.000Z

Le cauchemar sportif de l'équipe de France prend peu à peu une tournure politique. Henry doit être reçu à l'Elysée par Nicolas Sarkozy aujourd'hui. Des membres du gouvernement comme Roselyne Bachelot et Rama Yade s'activent aussi.

Comment un fiasco sportif se transforme-t-il en véritable affaire d'Etat ?



Des interventions verbales

Rama Yade avait commencé par critiquer le trop luxueux hôtel de l'équipe de France : « Je n'aurais pas choisi cet hôtel personnellement. J'avais appelé les instances du football à la décence ». Roselyne Bachelot, s'est elle rendue au chevet des bleus malades, missionnée par Nicolas Sarkozy. Cette dernière est encore intervenue ce matin sur RTL, en déclarant qu'elle réclamait le départ de Jean-Pierre Escalettes : « Il faut que les responsables tirent rapidement les conséquences de ce désastre [...] son départ est inéluctable ».


Les mesures préconisées

Marc Laffineur, vice-président de l'UMP à l'Assemblée, a demandé la création d'une commission d'enquête sur la Fédération française. Hier, une réunion de travail s'est tenue entre Nicolas Sarkozy, François Fillon, Roselyne Bachelot et Rama Yade. Le Président de la République a annoncé la tenue d'états généraux du football français dés octobre. Il a aussi insisté pour que les joueurs ne touchent « aucun avantage financier ». Enfin, treize députés de droite veulent imposer une charte fixant des devoirs aux internationaux. La classe politique au pouvoir devrait donc aider la Fédération Française de Football à se renouveler et encadrer au mieux l'équipe de France. Tout en faisant grimper sa cote de popularité.