Escalettes: "Qu'on arrête"

Voir le site Téléfoot

Escalettes: 'Qu'on arrête'
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-11-19T20:20:12.000Z, mis à jour 2009-11-19T20:20:12.000Z

"Qu'on arrête d'en faire un plat", a commenté jeudi Jean-Pierre Escalettes, interrogé au sujet de la main de Thierry Henry sur le but du nul (1-1) qui a qualifié de l'équipe de France pour le Mondial 2010. Le président de la FFF a par ailleurs confirmé Raymond Domenech dans ses fonctions.

Quel est votre sentiment aujourd'hui?


J-P.E. : Mon sentiment, il est mitigé. Premièrement je retiens l'essentiel, la qualification. De 1996 à 2010, la France n'a manqué aucun rendez-vous, bravo messieurs, joueurs et staff, qui ont permis cette pérennité. Le deuxième point que partage tout le monde, c'est que le parcours a été très, très laborieux. Avec un final qui a été décevant, parce qu'on a eu l'impression que nos joueurs ont eu un bon résultat à Dublin qui, paradoxalement, a semblé les avoir traumatisés, pétrifiés. On ne peut pas dire qu'on ait mal joué, on peut dire qu'on n'a pas joué.


D'où venait cette peur?


J-P.E. : Le fait qu'on ait tout à perdre nous a bloqué. On dit que nos jeunes joueurs sont inexpérimentés, c'est vrai. Très peu ont connu une Coupe du monde. Et d'autres y vont pour la dernière fois. Il faut tirer l'enseignement des réussites et des échecs: tous ces joueurs ont touché du doigt ce qu'était une Coupe du monde, ça marque une carrière. Ils ont découvert cette peur qui vient de l'enjeu. On n'a pas positivé. Il restait 60 minutes pour marquer un but après celui des Irlandais. Mais on ne s'est pas dit ça, on s'est dit "merde, on ne va pas en mettre" et quand on se dit ça, on n'en marque pas. Mais l'équipe sera, je suis sûr, beaucoup plus performante. Heureusement, sinon c'est la porte ouverte à tous les déboires.


Et la main d'Henry?


J-P.E. : Qu'on arrête d'en faire un plat! C'est une faute d'arbitrage favorable. Est-ce la première? La dernière? Certainement pas. Quand Shay Given accroche le pied d'Anelka, l'arbitre dit +pas penalty+. Quand Lloris fait moins que ça à Belgrade, il est expulsé et il y a penalty. Il n'y a pas de vidéo. Une fois ça vous aide, une fois ça ne vous aide pas.


Ca fait une belle polémique...


J-P.E. : Il faut n'avoir jamais joué au foot pour ne pas savoir que ces choses arrivent: on s'attend au coup de sifflet et il n'arrive pas. Dire tricherie, tricheur... Que les gens regardent dans le monde, des tricheries je pourrais en trouver d'autres... Ce que je retiens, c'est une qualification heureuse, chanceuse, mais pas de triche. C'est une erreur d'arbitrage favorable, d'autres n'ont pas été favorables et on n'en pleure pas.


Dans le hall de votre fédération, une télévision diffuse une chaîne de sport qui réclame le changement de Raymond Domenech par Arsène Wenger...


J-P.E. : Que les choses soient claires: Raymond Domenech, et on nous l'a reproché, a été reconduit dans ses fonctions pour nous qualifier au Mondial 2010. Je ne vois pas comment, au point de vue moral, lui dire "tu es un gentil petit garçon, tu dois laisser la place à un autre". Et j'imagine mal Arsène abandonner Arsenal... Raymond a un combat jusqu'en 2010, je respecte mes contrats, même si ce n'est pas facile avec la pression autour.