Espagne : la Liga à l'origine de l'enquête sur le PSG

Voir le site Téléfoot

Javier Tebas
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-09-04T14:14:35.562Z, mis à jour 2017-09-04T14:15:50.267Z

Le président de la Liga espagnole, Javier Tebas, avait promis des représailles contre le PSG après le transfert de Neymar. Ce dernier a tenu parole en quémandant une enquête à l'UEFA. Manchester City est également dans le viseur.

Une enquête formelle a été lancée par l'UEFA vendredi dernier contre le PSG. Le président de la Liga, comme il l'avait annoncé, en est à l'initiative.

Le PSG et City "endommagent l'industrie du football"

Javier Tebas, le patron de la Liga, avait promis qu'il mettrait tout en œuvre pour que le PSG soit sanctionné dans le cadre du transfert de Neymar. Le dirigeant espagnol semble bien décidé à tenir cette promesse. Dans un communiqué transmis à Associated Press, Tebas estime notamment que le PSG et Manchester City bénéficient du soutien d'État (Qatar et Abou Dhabi) ce qui, selon lui, «fausse les compétitions européennes». Plus précisément, "le PSG et Manchester City bénéficient de partenariats qui n'ont aucun sens économique et ne sont pas jugés à leur juste valeur. Les financements du PSG et de Manchester City grâce à des aides d'Etat faussent les compétitions européennes et créent une spirale inflationniste qui endommage irrémédiablement l'industrie du football."

Une enquête sur le PSG ouverte vendredi dernier

Tebas aurait même écrit à l'UEFA le 22 août dernier pour lui demander d'enquêter sur les dépenses de ces deux clubs. Vendredi, l'UEFA annonçait dans un communiqué avoir ouvert une «enquête formelle» sur les récents transferts du vice-champion de France dans le cadre du fair-play financier.  La Liga s'est d'ailleurs montré "ravie que l'UEFA ait déjà officiellement ouvert une enquête sur le fair-play financier au Paris SG, une ouverture survenue après sa demande formelle en août contre le PSG et Manchester City".

"Le PSG est un délinquant régulier"

Le PSG est aux mains de QSI, le fond souverain du Qatar dédié au sport, tandis que Manchester City, qui a dépensé près de 240 millions d'euros pour recruter, est la propriété du groupe étatique Abu Dhabi United Group. "Le PSG est un délinquant régulier et cela fait des années qu'il viole les règles du FFP, s'insurge encore M. Tebas. Il est important que l'UEFA ne se limite pas aux signatures les plus récentes de joueurs, mais tienne également compte de son passif historique", ajoute le dirigeant pour lequel les campagnes de recrutement parisiennes "sont uniquement le résultat d'années de dopage financier."

Plus d'actualité