Espagne 4 - 0 Italie : les déclarations d'après-match

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2012-07-02T09:15:00.000Z, mis à jour 2012-07-02T09:26:39.000Z

L'Espagne a réussi l'incroyable exploit de remporter son deuxième Euro de suite, avec une Coupe du monde au passage. Espagnols et Italiens livrent leur sentiment après la finale de l'Euro 2012.

L'Espagne n'a laissé aucune chance à l'Italie en finale de l'Euro 2012 (4-0). Après la rencontre, les Ibériques ont bien sûr savouré mais pensent déjà à 2014, tandis que les Transalpins ont reconnu la valeur de l'adversaire.


Vicente Del Bosque (sélectionneur, Espagne) : « Nous avons tout simplement une génération exceptionnelle. Ils pratiquent un football qu'ils connaissent par cœur (...) Désormais nous devons regarder vers le futur. D'autres challenges nous attendent... »


Iker Casillas (capitaine, Espagne) : « Nous avons rendu facile ce qui est difficile. Certains peuvent penser qu'un 4-0 contre l'Italie c'est facile, parce que le match a donné cette impression, mais nous sommes vraiment allés en progressant dans ce tournoi (...) Il y aura toujours des critiques parce que nous placé la barre très haut et dès que nous sommes moins bien il y a des commentaires. »


Cesare Prandelli (sélectionneur, Italie) : « Lors de la phase de poule, on leur avait posé plus de problèmes, mais c'est parce qu'on était encore en pleine forme. Ce soir, on n'avait plus rien dans le réservoir. Ce n'est pas manquer de respect à l'Espagne que de dire ça. »


Gianluigi Buffon (capitaine, Italie) : « Contre l'Espagne, on accepte la défaite plus sereinement. C'était une belle aventure. Une finale, ça se gagne, mais aujourd'hui on a joué contre une équipe d'une valeur inestimable. Merci aux Italiens qui nous ont soutenus. »


Daniele De Rosse (milieu de terrain, Italie) : « On avait déjà joué ce match, mais ils ont encore plus forts. La différence, c'est qu'ils sont meilleurs, ils réussissent à jouer à ce niveau jusqu'à la fin (...) On n'avait pas la sensation de pouvoir gagner. »