Espagne - Del Bosque : "Il y a trop d'étrangers en Liga"

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-11-13T10:40:00.000Z, mis à jour 2014-11-13T10:46:31.000Z

Le sélectionneur de l'Espagne Vicente Del Bosque vient d'effectuer une sortie médiatique remarquée. Interrogé par l'agence DPA, il a fait part de son inquiétude quant au trop grand nombre de joueurs étrangers en Liga selon lui.

Dans une interview accordée à la DPA (agence de presse allemande), Vicente Del Bosque a émis de sérieuses réserves quant au nombre de joueurs étrangers en Liga. Au détour d'une question sur le dernier Clasico, le sélectionneur de l'Espagne s'est attaqué à ce sujet.

Del Bosque a aimé le Clasico mais...
Interrogé sur le Clasico, le sélectionneur de la Roja en a profité pour faire part de ses inquiétudes : « J'ai beaucoup aimé le dernier Real Madrid-FC Barcelone (...) Nous devons nous sentir fiers de nos deux grandes fantastiques équipes. Cependant, il n'y avait que quatre joueurs espagnols par club. Et à l'Atlético Madrid c'est pareil. A Séville et à Valence aussi. Il y a trop d'étrangers, sincèrement. Je ne suis pas contre le fait qu'ils viennent. Mais d'un autre côté, c'est le moment où les centres de formation travaillent le mieux. »

« Il y a trop d'étrangers en Liga »
Vicente Del Bosque précise encore sa pensée en pointant ce qu'il considère comme une anomalie : « Je ne suis pas un homme de normes mais plutôt de convictions et d'obligations. Et ma conviction, c'est qu'il y a trop d'étrangers en Liga. J'ai déjà dit que c'était une bonne chose que les meilleurs joueurs viennent, il ne devrait pas y avoir de frontières dans le football. Mais, pour ce que nous représentons ce n'est pas bien. Par exemple, le Barça possède deux gardiens étrangers, le Real un, l'Atlético également, Séville en a deux... »

Pourquoi une telle sortie ?
Le sélectionneur Vicente Del Bosque doit faire face à la peur du déclin d'une équipe qui a tout gagné ces dernières années et commence depuis le Mondial 2014 à perdre pied. Le technicien espagnol tente sans doute de trouver des raisons à ce coup de moins bien et d'apporter des solutions. Et dans tous les pays et tous les sports collectifs, à chaque fois que la sélection va mal, le nombre de joueurs étrangers dans le championnat local est systématiquement pointé du doigt, critiqué et remis en question.

Les clubs espagnols tiendront-ils compte de la plainte du sélectionneur ?