Espagne : les Espagnols préfèrent leurs clubs à leur sélection

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-11T10:40:00.000Z, mis à jour 2011-10-11T10:45:03.000Z

Alors que les stars de l'équipe d'Espagne s'apprêtent à affronter l'Ecosse, il semble que leurs compatriotes préfèrent leurs clubs, du FC Barcelone à la Real Sociedad en passant par le Real Madrid.

La France est rarement considérée comme un « pays de football » à part entière, tant l'hexagone entretient un rapport distant et circonstanciel avec son sport le plus populaire. Et si la France aime sa sélection et moins ses clubs (sauf exception), c'est un cas particulier.

L'équipe d'Espagne est déjà considérée comme une des meilleures équipes nationales de l'histoire ; elle a remporté l'Euro 2008 puis la Coupe du Monde 2010 avec une équipe jeune, qui devrait continuer à remporter des titres. Pourtant, d'après une étude commandée par As à l'institut Ikerfel, 43% des supporters espagnols (interrogés à la sortie du stade) préfèrent leur équipe à la sélection, 22% préfèrent la sélection, et 35% s'identifient à l'un autant qu'à l'autre.

Mais en Espagne, en particulier depuis la période franquiste, le football de club est un fort vecteur d'identité. Ce n'est donc pas un hasard si ce sont les clubs basques (Real Sociedad, Osasuna et Athletic Bilbao) qui sont les moins enthousiastes envers la Roja. Plus surprenant, ce sont les fans du FC Séville (andalous) qui semblent le plus attachés à leur sélection. Une autre étude a elle montré que le pays préfère aujourd'hui le Barça (étendard de la Catalogne) au Real (symbole de l'état central).

Mais l'enquête portait aussi, quoique marginalement, sur l'appréciation par les supporters du « meilleur entraineur de l'histoire du football espagnol ». Ce qui donne lieu à des surprises. Ainsi, les supporters du Barça voient Del Bosque (madrilène pur jus, avec 15%) devant Cruyff (7%), tandis que les supporters du Real créditent le hollandais de 23% des « votes ». Un gagnant ? Guardiola : 85% de ses supporters le voient comme le meilleur de l'histoire, contre 44% seulement des madridistes pour Mourinho...

Les espagnols notent toutefois que le relatif désamour (historique) à l'égard de la Furia Roja semble avoir été infléchi par les résultats récents de Puyol, Casillas, Xavi et consorts. Un 2ème Euro consécutif pourrait-il inverser enfin la tendance ?