Dans l'actualité récente

Espagne : Gerard Piqué et Arbeloa ont fait la paix

Voir le site Téléfoot

Arvalo Arbeloa   Real Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-12-28T10:54:02.312Z, mis à jour 2015-12-29T11:26:45.820Z

Gerard Piqué (FC Barcelone) et Arbeloa (Real Madrid) sont les dignes représentants de la rivalité historique entre leur club. Pour le bien de la sélection espagnol, ils ont décidé de faire la paix.

La période des fêtes de fin d’année est décidément celle de tous les possibles, même pour Gerard Piqué et Arbeloa, dont les relations sont très tendues depuis une affaire de tweets interposés. Les coéquipiers en sélection espagnole prennent parfois un peu trop leur rivalité en club à cœur et le Blaugrana ne manque jamais de chambrer le Merengue. Et vice-versa. Mais les deux intéressés sont visiblement parvenus à faire la paix…

FC Barcelone : interview de Gerard Piqué

Un restaurant...

Il faut dire que Sergio Ramos, en bon capitaine de l’Espagne, est récemment monté au créneau, demandant du respect mutuel à tout le monde, principalement à Gerard Piqué. Vicente del Bosque a lui aussi rappelé que la vive concurrence entre le Real Madrid et le FC Barcelone ne devait pas pourrir les intérêts de la sélection. C’est d’ailleurs à sa demande que Piqué et Arbeloa ont accepté d’enterrer la hache de guerre, à la table d’un restaurant, le Bodega Los Conos.

...et des cadeaux

Les deux ennemis, bien décidés à mettre fin à leurs querelles, sont même venus avec des cadeaux. Ainsi, Gerard Piqué a offert un CD de la chanteuse Sinead O’Connor, des gants du gardien Tommy N’Kono et des crampons de Yevhen Konoplyanka (FC Séville) à Arbeloa. Le défenseur lui a répondu avec un drapeau de l’Espagne, un maillot de la Roja dédicacée par Salva Ballesta et une photo en noir et blanc de Santiago Bernabéu, légende du Real Madrid ayant donné son nom au stade. Que des symboles, donc.

Cristiano Ronaldo était là

Selon El Mundo Deportivo, les premières minutes de la rencontre furent des plus compliquées. Mais le malaise est parti au moment où Cristiano Ronaldo, un ami commun, a rejoint Arbeloa et Piqué, respectivement coéquipier et ex-coéquipier (à Manchester United). Le Portugais revenait de ses vacances à Mykonos et a assisté à la réconciliation des deux joueurs. Piqué a même conseillé à Arbeloa d’aller sur l’île Grecque (« A Mykonos ? Tu dois aller à Mykonos »). En guise d’au-revoir, il lui a dit, « Au-revoir Alvaro, on se revoit au prochain Clásico. » D’ici-là, il devrait y avoir aucun dérapage...