Espagne - République Tchèque : la Roja dans le flou ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-03-25T09:59:00.000Z, mis à jour 2011-03-25T10:30:39.000Z

Première de son groupe pour les éliminatoires de l'Euro 2012, l'équipe d'Epagne n'est poutant pas au mieux de sa forme. Ce soir, face à la Répulique Tchèque, la Roja tentera d'effacer ses doutes.

Ce soir, l'Espagne de Xavi ( pour sa 100ème sélection), affronte la République Tchèque en match éliminatoire de l'Euro 2012. Une occasion de confirmer son statut de leader et d'effacer ses doutes.


L'équipe d'Espagne, championne d'Europe et du monde, présente des résultats plus que satisfaisants dans les Eliminatoires de l'Euro 2012. 1ère de son groupe, la Roja a enchaîné 3 victoires en 3 matches (face au Liechstenstein, à la Lituanie et l'Ecosse). Pourtant, la 1ère sélection nationale au classement FIFA n'affiche pas une forme étincelante.


Si en éliminatoires de l'Euro 2012 l'Espagne ne souffre d'aucune difficultés face à de petits adversaires, ce sont les deux dernières raclées reçues par l'Argentine et le Portugal qui inquiète la presse ibérique. « Le principal coupable, c'est moi », clamait Vincente del Bosque après le 4-0 encaissé face à la sélection du Portugal. Reconnaissant le manque de réalisme et de fluidité dans le jeu de sa formation, il s'accusait surtout de n'avoir « pas su trouver la motivation nécessaire pour les joueurs ».


Mais l'équipe d'Espagne a sans doute également pâti des absences conjuguées ou alternées des ses cadres. Tour à tour, au cours de ces 6 derniers mois, Xavi, Iniesta, Fabregas et Puyol ont dû déclarer forfait à cause de blessures. Et ce sont alors 7 compositions d'équipes tout à fait différentes que Vincente del Bosque a dû aligner lors des 7 dernières rencontres qu'a disputées l'Espagne depuis la finale de la Coupe du Monde 2010 à Johannesburg.


Si l'on ajoute à cela les grosses erreurs commises par Pepe Reina face à l'Argentine, ou les ratés du pourtant très en forme David Villa (notamment face à la Colombie), mais encore la trop petite forme du désormais joueur des Blues, Fernando Torres, il est clair que l'équipe d'Espagne n'a pas présenté son meilleur visage. Mais l'essentiel est ailleurs. Si dans les matches décisifs, ceux de l'Euro 2012 donc, la Roja continue de gagner, la « peste » espagnole sera vite oubliée.


Ce soir, l'équipe d'Espagne affronte la République Tchèque, 2ème du groupe I. Mais si elle a l'occasion de prendre 6 points d'avance sur cette formation en cas de victoire, une défaite accentuerait les doutes des Espagnols et permettraient aux Tchèques de partager avec eux la tête de cette poule. Mais à vrai dire, on ne s'inquiète pas vraiment pour la Roja.