Espanyol-FC Barcelone : Messi offre les trois points

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-03-29T17:31:00.000Z, mis à jour 2014-03-29T17:36:13.000Z

Sans trembler mais sans étincelle non plus, le FC Barcelone a remporté son derby face à l'Espanyol. Un pénalty transformé par Messi a permis aux Blaugrana d'être leaders provisoires de Liga.

Avant le choc face à l'Atlético Madrid en Ligue des Champions, le FC Barcelone a signé une nouvelle victoire en Liga. Peu en réussite offensivement, les hommes de Martino s'en sont remis à un pénalty discutable transformé par Messi.

Un raté pour Neymar
Les statistiques de la première mi-temps en disent long sur le rapport de force du derby au demeurant très musclé : 74 % de possession pour le FC Barcelone. Néanmoins, cette domination habituelle ne s'est pas concrétisée au tableau d'affichage, avec seulement deux tirs cadrés pour Messi et les siens. De ces 45 premières minutes, on retiendra également le très gros raté de Neymar, seul devant un but vide après un déboulé d'Alves. Sa reprise glissée passe au-dessus de la cage de Casilla alors que le plus dur était fait. Pour le reste, il y a eu du jeu, des regrets et beaucoup d'engagement.

Un pénalty pour Messi
Au retour des vestiaires, les Blaugrana sont repartis de l'avant en se heurtant une nouvelle fois à l'application défensive de leurs hôtes. Finalement, après une première alerte sur une tentative de Piqué repoussée par le poteau, l'Espanyol a vu ses filets trembler sur un pénalty transformé par Messi (77ème). Très discutable, il est consécutif à une main dans la surface sans doute involontaire de Javi Lopez, sanctionné d'un carton jaune pour le coup. Un carton, rouge cette fois, a également été adressé à Kiko Casilla qui a touché le ballon avec ses mains alors qu'il était en dehors de la surface. Comme les trois changements avaient été effectués, Javi Lopez a dû endosser le rôle de gardien de fortune. Il s'est illustré en repoussant un tir d'Alexis en fin de rencontre.

Leader provisoire
Avec cette victoire par la plus petite des marges, le FC Barcelone, troisième il y a une semaine, se retrouve leader provisoire de la Liga. La pression est désormais sur les épaules des deux clubs de Madrid, l'Atlético se rendant sur la pelouse de l'Athletic Club, le Real recevant le Rayo Vallecano. Ce succès soulagera aussi les têtes qui étaient peut-être déjà tournées vers le quart de finale aller de Ligue des Champions, mardi face à... l'Atlético Madrid.