Espérance de Tunis : José Anigo viré !

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-08-18T16:39:02.767Z, mis à jour 2015-08-18T16:41:54.071Z

José Anigo n'est plus l'entraîneur de l'Espérance de Tunis. La faute à une entame de championnat catastrophique.

Avec trois défaites en autant de rencontres depuis sa nomination, José Anigo a dilapidé son crédit aux yeux des dirigeants de l'EST.

Deux mois de disgrâce

"Sur le banc de touche, je revis. Dans ce club, je suis en train de retrouver ce que je n’avais plus : du plaisir, de la reconnaissance et de l’affection". José Anigo avouait début juillet son bonheur à l’Espérance de Tunis et la chance qui lui était offerte de redonner un second souffle à sa carrière d'entraîneur. En l'espace de deux mois, la donne a changé. Annoncé ce lundi par de nombreux médias tunisiens, le club de la capitale a mis un terme ce mardi à l’aventure de l’ancien dirigeant marseillais sur son banc.

Deux succès en six rencontres

Nommé le 21 juin dernier, la carrière d'Anigo sur le banc de l'Espérance de Tunis a été de courte durée. Il faut dire que les résultats ne plaidaient pas vraiment en faveur de l'ancien coach de l'OM tout juste éliminé en Coupe de Tunisie face au Club Sportif Hammam-Lif (2-1) en quart de finale. Avec trois revers lors de ses trois premiers matches à la tête de sa nouvelle équipe, il n'aura enregistré en tout et pour tout que deux succès en six rencontres.

Anigo croule sous les reproches

Les médias tunisiens se sont d'ailleurs montrés très vite acides avec le technicien marseillais à l'instar du quotidien local La Presse de Tunisie. "La sauce Anigo était sans saveur. À l’EST, on devra procéder au grand ménage et trancher dans le vif." Ou encore : "Depuis qu’Anigo a débarqué au Parc B, l’EST n’a fait que collectionner les déboires. Pis encore, elle n’a pas progressé d’un iota ! Assurément, le choix de ce technicien était une grave erreur de la part des dirigeants (...)", lâchait la publication tunisienne.

Selon La Provence, Bernard Rodriguez, intronisé au sein du club lors de la nomination d'Anigo en tant qu'entraîneur-adjoint, pourrait lui succéder ; fils d'Elie Baup, Nicolas Baup, le préparateur physique de l'Espérance, serait également appelé à rester au club.