Eto'o, un travail à finir

Voir le site Téléfoot

L'Inter joue son avenir
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-28T21:24:05.000Z, mis à jour 2010-04-28T21:24:05.000Z

Souvent décisif en Ligue des Champions, Samuel Eto'o aura un rôle à jouer lors de la demi-finale retour Barcelone-Inter ce soir (20h45). Si le buteur camerounais a marqué l'histoire du Barça, il ne se privera pas de jouer un mauvais tour à son ancienne équipe pour offrir la finale à l'Inter.

C'est le meilleur numéro 9 de l'histoire du Barça. En tout cas pour les socios du club catalan, qui l'ont élu comme tel. Difficile de ne pas comprendre ce choix tant Samuel Eto'o a laissé une trace indélébile en 5 ans à Barcelone. Le Camerounais avait tout pour plaire. Son passé de joueur refoulé par le Real Madrid, sa propension à marquer contre le club merengue par la suite, ses qualités exceptionnelles de buteur (130 réalisations en 200 matches sous le maillot blaugrana, soit près de 0,65 but par match) et sa faculté à répondre présent dans les grands rendez-vous ont fait l'unanimité au Camp Nou. Nombreux sont les Barcelonais qui le regrettent aujourd'hui, alors que le Lion Indomptable s'apprête à retrouver son antre. Mais sous le maillot de l'Inter cette fois-ci.


Ce ne sont pas les premières retrouvailles avec son ancien public. Le 24 novembre dernier, le Camerounais était en effet titulaire lors de la confrontation entre les deux équipes en Catalogne, en phases de poules de la Ligue des Champions. Une soirée en forme de cauchemar pour l'ex-attaquant de Majorque. Les sifflets des socios du Barça, les deux buts concédés dans la première demi-heure du jeu, l'impuissance milanaise et la défaite (2-0), cela fait beaucoup pour un compétiteur de sa trempe. Eto'o n'a surtout pas eu la revanche qu'il souhaitait après avoir été "rejeté" par le club catalan. Josep Guardiola ne voulait plus de lui, au point d'obtenir l'aval de son président, Joan Laporta, pour un échange avec Zlatan Ibrahimovic, assorti d'un joli chèque de 46 millions d'euros pour l'Inter. Si le Camerounais s'était montré particulièrement gourmand, ce qui a provoqué son départ, la somme parait quand même excessive malgré le talent du Suédois.


Déterminant en Ligue des Champions


Eto'o a donc une nouvelle occasion de se rappeler au bon souvenir de son ancienne équipe. Et l'Inter a bien changé depuis cette époque. La quadruple championne d'Italie en titre était à la peine sur la scène européenne, à l'image de son match au Camp Nou. Mais sa qualification aux dépens de Chelsea en huitième de finale, et la victoire face au Barça en demi-finale aller (3-1) la semaine passée, ont bouleversé la donne. Les hommes de Jose Mourinho n'ont plus aucun complexe en Ligue des Champions à l'heure d'aller défier le tenant du titre sur son terrain. Le Camerounais n'y est pas pour rien. Auteur de ce but si important à Stamford Bridge, volontaire et incisif mardi dernier, il a joué un rôle majeur dans cette nouvelle dimension prise par la formation lombarde. S'il marque moins qu'avec le Barça, Eto'o reste décisif dans les moments clés. Et il s'est révélé comme un remarquable travailleur sous les ordres de Mourinho.


Mais la pierre la plus importante de l'édifice reste à poser. En s'imposant 3-1 à San Siro, l'Inter a pris une option sur la finale. Mais gagner 2-0 reste dans les cordes du Barça, et les Nerazzuri devront probablement marquer au Camp Nou pour accéder à la finale. C'est le genre de mission qui convient parfaitement à Eto'o. Et Barcelone est bien placé pour le savoir. Si les Blaugrana ont remporté deux des quatre dernières Ligue des Champions, ils le doivent en grande partie au Camerounais, buteur lors de ces deux finales "Cela m'importerait peu qu'il marque chez nous tant qu'on se qualifie", confie Laporta. "J'ai une grande affection pour lui, Samuel a joué un grand rôle dans l'histoire du Barça ces dernières années", ajoute le président du club catalan. Pendant le match, il sera certainement le premier à trembler. Car Barcelone aurait peut-être préféré ne pas croiser le meilleur numéro 9 de l'histoire du club pour son rendez-vous le plus important de la saison.