Euro 2012, Espagne - Italie : un match nul entre deux équipes bien en place

Voir le site Téléfoot

Espagne - Italie EN DIRECT
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-06-10T18:51:00.000Z, mis à jour 2012-06-10T18:55:59.000Z

Le premier match de ce groupe C de l'Euro 2012 a été accroché entre deux équipes bien en place tactiquement. Les Espagnols ont rapidement répondu à l'ouverture du score de l'attaquant italien Di Natale.

Match très serré entre l'Espagne et l'Italie dans ce groupe C de l'Euro 2012, où on a vu Di Natale ouvrir la marque à 61ème minute, avant une égalisation rapide de Fabregas à la 64ème.


Une Espagne sans avant-centre


C'est avec grande surprise que l'on a découvert le onze de départ hispanique concocté par Vicente Del Bosque : en effet, aucun avant-centre de métier n'est sur le terrain côté hispanique, laissant la place à un trio composé de Fabregas, Silva et Iniesta. L'Italie, elle, fait dans l'habituel, en alignant une défense à trois menée par le Romain Daniele de Rossi, derrière un milieu à 5 et une attaque portée par Balotelli et Cassano.



L'Italie surprend l'Espagne


Et c'est bien l'Italie, grâce à son attaque à deux têtes, qui ouvre la marque à l'heure de jeu : tout juste entré en jeu à la place d'un Balotelli transparent, Vincenzo di Natale, 35 ans, a inscrit son 12ème but sous les couleurs de la Nazionale, sur un superbe service du tout aussi inusable Andrea Pirlo. On voit alors Del Bosque commencer à cogiter, et les attaquants Torres, Negredo et Llorente accélérer leur echauffement



Fabregas égalise rapidement


Mais c'était sans compter sur la technique et la vision de jeu de Silva. Le milieu offensif de Manchester City déboule vers la surface de réparation et sert Fabregas d'un maitre ballon : l'ex-Gunner ne se fait pas prier pour battre Buffon du gauche. La fin de match sera ensuite espagnole, et Torres, entré à la place du buteur, aurait même pu donner la victoire aux siens, d'abord sur un face-à-face raté, puis d'un lob magnifique qui va terminer sa route dans les filets... supérieurs de Gianluigi Buffon ! Un match fou, qui se terminera donc par un score nul, mais qui montre qu'il ne faudra pas faire sans les Italiens cette année.



L'Espagne démarre sa quête à sa propre succession par un nul, un résultat que n'est pas mauvais au vu de la rencontre accrochée qu'ils ont dû livrer face à des Italiens dont il faudra finalement se méfier...