Euro 2012 : Le Portugal de Cristiano Ronaldo condamné aux barrages

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-12T12:39:00.000Z, mis à jour 2011-10-12T12:46:35.000Z

Un match nul au Danemark suffisait au Portugal pour se qualifier directement pour l'Euro 2012. Las, Cristiano Ronaldo, Nani et leurs coéquipers ont été défaits, et devront passer par les barrages.

Le Portugal, pays fou de foot qui a produit des joueurs exceptionnels (d'Eusebio à Cristiano Ronaldo en passant par Figo ou Rui Costa)a participé à peu de phases finales de grande compétition. Mais il reste sur 4 participations à l'Euro (sur 5 au total) et 3 participations à la Coupe du Monde (5 au total).

1er de son groupe, le Portugal se déplaçait au Parken de Copenhague pour y assurer sa qualification pour l'Euro 2012. Mais les hommes de Morten Olsen ne l'entendaient pas de cette oreille, et ils ont mis la seleçao (et en particulier sa défense) au supplice. Krohn-Delhi (13e) puis Bendtner (63e) trouvaient les filets, Cristiano Ronaldo ne pouvant répondre (d'un superbe coup-franc) que dans les arrêts de jeu. Et le plus inquiétant, c'est que les Danois auraient pu marquer d'autres buts, par Bendtner ou Eriksen.

Après la rencontre, le sélectionneur Paulo Bento pointait le collectif : « Le collectif n'a pas fonctionné et il y a eu des soucis dans tous les secteurs (...) Nous pouvons et devons faire mieux. Aujourd'hui, ça n'a pas fonctionné parce qu'ils ont bien joué et que nous avons pêché dans notre jeu... ». Son milieu de terrain João Moutinho abonde dans son sens : « C'est sur tout le monde que repose la faute. Paulo Bento a raison. Nous n'avons pas fait ce qu'il fallait, surtout en début de match ».

La starlette portugaise de Manchester United, comme ses coéquipiers, se tourne ainsi vers le barrage. Tout comme son entraineur : « Nous allons tout faire pour nous qualifier. Nous avons manqué une occasion mais il en reste une autre. Nous allons bien nous préparer pour les deux matches de novembre ».Et s'il refuse donc d'accabler sa défense (certes privée de sa ligne de 4 titulaires Carvalho-Pepe-Coentrao-Bosingwa), il va devoir trouver des solutions, et vite.

L'UEFA a logiquement attribué le statut de tête de série à la sélection lusitanienne, qui connaitra son adversaire dès jeudi (11h GMT). Il s'agira de la Turquie, la Bosnie, le Monténégro ou l'Estonie. Abordable, mais loin d'être fait pour le capitaine Ronaldo et ses camarades.