Euro 2012 : le retour en fanfare de Ronaldo face aux Pays-Bas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2012-06-17T20:43:00.000Z, mis à jour 2012-06-17T21:18:10.000Z

Le Portugal a battu les Pays-Bas 2 à 1 grâce à un match plein de Cristiano Ronaldo. L'attaquant vedette s'est offert un doublé.

Deux buts de Cristiano Ronaldo ont mis fin aux rares espoirs hollandais. Le Portugal retrouve la République Tchèque en quart de finale.


Les Portugais et les Hollandais ont donc laissé les démons de la boucherie de 2006, un match ponctué par quatre cartons rouges, au vestiaire. Les Bataves, les plus en danger du groupe B, ont démarré la rencontre d’une fort belle manière. Emmenés par un Robben en feu, ils ont rapidement pris le jeu à leur compte et ont trouvé la faille à la 11ème sur une frappe de Van der Vaart, oublié. Puis, petit à petit, sous l’impulsion d’un Ronaldo impérial souvent, maladroit parfois, les Portugais ont commencé à multiplier les actions chaudes (15e, 16e, 22e). Après ces échecs répétés, la star du Real Madrid décida de profiter de son magnifique appel pour tromper Stekelenburg (22e). Le match était lancé, 1 – 1 à la pause.


On aurait pensé qu’au sortir des vestiaires, les deux équipes se livreraient une bataille acharnée. Les Portugais pour se qualifier sans trop avoir mal à la tête. Les Hollandais pour forcer un peu le destin, si moribond soit-il. Au final, les 45 dernières minutes de la rencontre furent plutôt calmes. Les coéquipiers de Scneijder sont apparus très apathiques et ont subi les contre supersoniques du Portugal. L’un d’entre eux a d’ailleurs été conclu magnifiquement par Ronaldo (74e), après une course fantastique de Nani. Un poteau de Van der Vaart plus tard, les hommes en rouge étaient qualifiés.


Sa prestation était scrutée par le monde entier. Un peu en-dedans lors des deux premiers matches, Ronaldo devait se racheter et prouver une nouvelle fois qu’il pouvait être décisif dans les moments chauds. Comme lors des barrages. Comme contre Barcelone en Liga. Le Portugal avait besoin de lui pour sortir du groupe B et l’as a répondu aux appels par un doublé. Il a illuminé la rencontre grâce à ses beaux gestes, a touché le cadre à deux reprises (15e, 89e) et fait montre d’une activité exemplaire. À juste titre, il a été récompensé. Son peuple aussi.


Injustement battu par l’Allemagne, le Portugal a validé son ticket via deux victoires. Toutefois, leurs actions vont devoir faire mouche plus souvent.