Dans l'actualité récente

Real Madrid : Griezmann fait chuter Zidane

Voir le site Téléfoot

Antoine Griezmann - Atlético Madrid
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-27T17:20:17.911Z, mis à jour 2016-02-27T17:22:37.592Z

L'invincibilité du Real sous l'ère Zidane a pris fin ce samedi lors du derby face à l'Atlético (0-1). Dans le match des attaquants français, Griezmann, unique buteur du match, a pris le meilleur sur Benzema, sorti à la pause.

Cette défaite à domicile, qui éteint définitivement les chances du Real Madrid de remporter la Liga, annonce des jours difficiles pour l'entraîneur Zinédine Zidane.

Premier test, premier flop pour Zidane

Le premier grand test, comme il était présenté par toute la presse espagnole, n'a pas été une franche réussite, c'est le moins que l'on puisse dire. Dans l'affiche qui l'opposait à son voisin de l'Atlético, Zidane devait donner une réponse sur les nombreuses interrogations portant sur le jeu de son équipe, médiocre une fois sur deux depuis sa prise de fonction. La victoire logique par un but d'écart des Colchoneros relance au contraire le débat sur sa légitimité à ce poste. Une défaite qui intervient après une série d'invincibilité de huit matches, dont une victoire en Ligue des champions à Rome (0-2), mais qui pèse peu ce soir à Madrid où l'abandon quasi définitif du titre, dès la 26e journée, prend des allures d'une claque.

Un Real sans imagination

Il a fallu attendre la 68e minute et une tête de Ronaldo à bout portant pour voir Oblak, le portier slovène de l'Atlético, s'employer réellement pour la première fois. Avant cela, et encore davantage suite à la sortie de Benzema à la pause, les Madrilènes se montrèrent inoffensifs. Ronaldo et l'attaquant français étaient coupés du reste de l'équipe, la faute à un Isco remuant mais brouillon, un James Rodriguez hors du coup et un Modric qui semble parfois traîner le spleen qui l'habitait en première partie de saison. Les Rouge et Blancs n'avaient, dans cette configuration, qu'à attendre leur moment. Pour Griezmann, c'était à la 53e.

La réponse de Griezmann

Muet depuis cinq matches et en manque cruel de confiance comme en témoigne son duel manqué face au portier du PSV cette semaine en C1 (0-0), l'attaquant français a retrouvé la parole sur la pelouse de Bernabeu. Meilleur attaquant et de loin de la rencontre, il a représenté une menace perpétuelle pour la défense du Real. Son but, sur une-deux avec Felipe Luis, récompense une prestation très rassurante. Avec ce succès, l'équipe de Diego Simenone, 48 points, prend quatre longueurs d'avance sur son adversaire du jour mais reste à distance respectable du leader barcelonais (53 pts), qui reçoit demain le FC Séville.

L'entraîneur Zinédine Zidane vu par la Guy Lacombe :