Dans l'actualité récente

Euro 2016 : une vague bleue sur l'Islande, la France en demi-finale

Voir le site Téléfoot

Olivier Giroud
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-07-03T21:00:26.449Z, mis à jour 2016-07-03T21:00:26.449Z

L'équipe de France a corrigé les Islandais (5-2) en quart de finale de l'Euro 2016 après une magnifique entame de match récompensée par quatre buts.

La tempête française a soufflé sur l'Islande. Les Bleus n'ont fait qu'une bouchée des hommes du tandem d'entraîneurs Lagerbäck-Hallgrimsson en pliant la rencontre dès les 45 premières minutes. Les hommes de Didier Deschamps ont par la suite géré leur avantage en maintenant la pression sur les Islandais, malgré deux buts encaissés et un sursaut d'orgueil des joueurs surnommés "Strákarnir okkar".

La déferlante bleue

Les invités surprise de l'Euro 2016 n'auront pas volé leur quart de finale mais la marche supérieure était visiblement trop grande face à des Français patients et efficaces. Dès la 12e minute, Matuidi lançait parfaitement Olivier Giroud dans le dos de la défense islandaise. Le Gunner en profitait pour tromper Halldorsson d'une frappe croisée du pied gauche. A peine 8 minutes plus tard, Griezmann tirait un corner côté droit et Paul Pogba doublait la mise d'une tête puissante au deuxième poteau.

Une incursion islandaise faisait passer un petit frisson dans les travées du Stade de France. Après une longue touche de Gunnarsson, Sigthorsson déviait au premier poteau et Bodvarsson plongeait pour reprendre juste au-dessus de la cage de Hugo Lloris. Mais la fin de la première période allait sonner le glas du suspens.

L'équipe de France profitait en effet de la lenteur des défenseurs centraux adverses pour rajouter un troisième but par l'intermédiaire de Dimitri Payet qui reprenait une passe en retrait de Griezmann après un bon travail de Sissoko côté droit. Les Français enfonçait le clou grâce à une longue ouverture de Pogba que Giroud laissait passer astucieusement pour Griezmann. Le Madrilène venait tromper le gardien adverse d'un joli ballon piqué. Avec quatre buts inscrits à la pause, la France pouvait attendre tranquillement la deuxième mi-temps.

Doublé pour Giroud

L'Islande reprenait ses esprits et effectuait deux changements pour espérer revenir au score. Un voeu exaucé dès la 56e par Sigthorsson qui reprenait un centre du droit au premier poteau. Mais l'histoire voulait que le soulèvement islandais serait rapidement éteint. Et c'est Giroud, de la tête, qui venait étouffer un peu plus les Islandais 3 minutes plus tard, après un coup franc de Dimitri Payet aux 35 mètres.

Peut-être trop détendus, les Bleus accusaient des largesses et un manque de concentration dont l'équipe d'Islande allait profiter avec un but de Bjarnason de la tête à la 84e minute suite à un centre de Skulason venu du côté gauche.

Le match se terminait sur un score de 5 à 2 en faveur de la France, l'Islande terminant le tournoi la tête haute. Avant d'affronter l'Allemagne en demi-finale, les Bleus ont largement convaincu offensivement même s'il reste des questions sur le plan défensif.