Dans l'actualité récente

Euro 2016 : un énorme Payet libère la France face à la Roumanie

Voir le site Téléfoot

Dimitri Payet   Equipe de France
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-06-10T21:24:08.111Z, mis à jour 2016-06-11T09:51:19.819Z

En souffrance pendant quasiment tout le match, la France s'en est remise à un exploit individuel de Dimitri Payet pour s'imposer face à la Roumanie en ouverture de l'Euro 2016.

On se dirigeait tout droit vers l’issue inéluctable : le traquenard du match d’ouverture d’une compétition disputée chez soi. Et puis, au bout du bout, un éclair de génie signé Dimitri Payet qui vient libérer les Bleus et toute la France derrière lui. L’Euro 2016 est bel et bien lancé.

Une entame timorée

Face à 80 000 spectateurs, les Bleus de Didier Deschamps ont d’abord montré un visage peu conquérant. Paralysée par l’enjeu, la France a mis du temps à mettre un pied devant l’autre. Il y a même eu une alerte d’entrée, sur un coup de pied arrêté qui a forcé Lloris à réaliser un premier exploit. En plus de la pression, Pogba et consort ont dû gérer les velléités roumaines. Car la meilleure défense des phases de qualifications (deux buts encaissés uniquement) n’était pas seulement là pour empêcher ses filets de trembler. Les Roumains ont joué crânement leur chance jusqu’au bout, misant sur un bloc haut et un pressing très agressif sur le porteur du ballon. La première mi-temps a été globalement équilibrée, d’autant que Griezmann a frappé le poteau.

Payet et les autres

Au retour des vestiaires, on a encore vu des Français très timides, beaucoup trop même. C’est simple, tout a été difficile pour eux ce vendredi 10 juin 2016, un soir où tous les regards étaient centrés sur eux. On a même eu droit à un ascenseur émotionnel au moment où Payet a trouvé la tête de Giroud pour l’ouverture du score (57e) avant que les Roumains n’égalisent sur un pénalty transformé par Stancu (65e). Les Bleus allaient beaucoup mieux, mais leurs adversaires n’étaient pas prêts à lâcher le morceau. Le 1-1 assez moche pointait le bout de son nez, jusqu’à ce que Dimitri Payet sorte le grand jeu.

MVP

Contrairement à ses coéquipiers, peu en vue et parfois faibles techniquement, Dimitri Payet a été énorme durant tout le match. Ses efforts ont été récompensés par un magnifique but, une frappe d’une gauche venant perforer la lucarne opposée (89e). Il fallait un exploit pour sortir la France du double piège et nous le devons au joueur de West Ham, auteur d’une saison pleine et sur qui personne n’aurait misé une pièce il y a encore quelques mois. Il n’est pas venu de Griezmann, sans doute trop cuit et très décevant. Encore moins de Paul Pogba, mi-figue mi-raisin. Payet, lui, a quitté la pelouse sur une standing ovation, les yeux embués de larmes. Le paria est devenu le messie et la France a démarré son Euro 2016 par une victoire. La sienne.