Dans l'actualité récente

Europe / OM, Tottenham, Arsenal, Bayern, Napoli : les quatre matches à ne pas rater ce week-end

Voir le site Téléfoot

RTX4PQB6
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-02-09T18:40:51.100Z, mis à jour 2018-02-09T18:49:05.317Z

EUROPE - Voici la sélection des quatre rencontres du week-end à ne pas rater. Par la rédaction de Téléfoot.

AS Saint-Etienne / OM

Ligue 1 - 25e journée / Vendredi 9 février (20h45)

Invaincu depuis le 17 décembre dernier (défaite 2-0 à Lyon), l'OM se doit d'aller chercher un résultat sur la pelouse de Saint-Etienne afin de préserver sa 2e place au classement.

Remonté à la 12e place après trois succès en cinq matches en janvier, l'ASSE va légèrement mieux depuis le retour des vacances.

Le chiffre - 1 - L'OM reste sur une seule défaite lors des 18 dernières rencontres de Ligue 1 (celle face à Lyon).




Tottenham / Arsenal

Premier League - 27e journée / Samedi 10 février (13h30)

C'est le match le plus excitant du week-end en Europe. D'un côté, le séduisant Tottenham de Mauricio Pochettino, de l'autre une équipe d'Arsenal parfois inspirée, parfois à côté de ses pompes. 

Un enjeu sera au centre du match : la qualification en Ligue des champions. Car les Spurs, 5e avec 49 points, et Arsenal, 6e avec 45 points, ne sont pour le moment pas assurés de jouer la C1 la saison prochaine. En cas de succès, c'est Arsenal qui fera LA bonne affaire du week-end.

Histoire 

Au-delà du niveau des deux équipes, c'est bien un Derby historique auquel on aura droit. Le "North London Derby" c'est 131 ans d'existence, dont 105 ans en tant que vrai derby. Arsenal avait remporté le tout premier match disputé à White Hart Lane (1-5). Il était alors considéré comme un outsider car évoluant en deuxième division.




Bayern Munich / Schalke 04

Bundesliga - 22e journée / Samedi 10 février (18h30)

Voilà un duel sympa à regarder. Opposé à Schalke 04 dans le choc de la 22e journée, le Bayern va pouvoir maintenir son avance de 18 points sur le Bayer Leverkusen ou dépasser le cap des 20 points. Bref, tout roule pour les hommes de Jupp Heynckes.

Du côté de Schalke, l'hiver est rude. Héroïques pour aller chercher un nul venu d'ailleurs sur la pelouse du Borussia Dortmund (4-4), le 25 novembre dernier, les hommes de Domenico Tedesco sont à l'arrêt depuis : 2 petites victoires, 4 nuls et 2 défaites. Résultat des courses, les hommes en bleu sont passés 5e au classement et donc en-dehors des strapontins pour la C1.

Histoire 

Les deux équipes n'oublieront jamais le 19 mai 2001. Parvenu à battre, non sans mal, Unterhaching devant son public (3-2), Schalke croît fêter son premier titre de champion d'Allemagne depuis... 1958. En effet, dans le même temps, le Bayern, en tête avant la 34e journée avec 3 points d'avance mais avec un déficit au goal average,  se fait surprendre à la 90 minute sur la pelouse d'Hambourg par un but du colosse Sergej Barbarez. 

Un match ne se termine qu'au coup de sifflet final. Malgré l'onde de choc qui s'est abattue sur le banc munichois, les paroles du commentateur TV du match qui annonce avec un peu de précipitation que "le champion d'Allemagne 2001 se nomme Schalke", les Bavarois vont tirer profit d'une bévue de Mathias Schöber, le portier du HSV. Ce dernier a en effet récupéré à la main une passe en retrait d'un de ses coéquipiers. Une erreur de débutant qui va tout changer. Sa bévue offre au FCB un Coup franc indirect qui a la gueule d'un penalty. 

Malgré l'ambiance électrique qui règne en tribunes, sur les deux bancs et surtout sur la pelouse, où Oliver Kahn commence sérieusement à s'énerver au point même d'être calmé par Willy Sagnol, le Suédois Patrik Andersson gagne le droit de tirer ce coup franc de la dernière chance. Le défenseur central va au plus simple : il tire fort, devant lui. Le mur bleu s’effrite, Schöber tente une sortie kamikaze improbable et improductive. Le miracle a pourtant lieu : le Bayern égalise et prend le petit point dont il avait besoin pour remporter le titre.

Sacrés champions grâce à un scénario irréel, les Munichois iront chercher la 4e C1 de leur histoire quatre jours plus tard à San Siro face à Valence. Détruit, le Schalke d'Andreas Möller n'a, lui, plus touché d'aussi près le titre de champion d'Allemagne depuis.




Napoli / Lazio Rome

Serie A -24e journée / Samedi 10 février (20h45)

Le leader de la Serie A reçoit un prétendant à la C1 : la Lazio Rome. Avec un petit point d'avance sur une Juventus Déchaînée, les hommes de Maurizio Sarri n'ont pas le droit à l'erreur. Le club romain sort lui d'une défaite à domicile face au Genoa. Autant dire que ce match sera important.

Le chiffre - 1 - Une seule défaite au compteur pour le Napoli. C'était face à la Juventus Turin lors de la 15e journée. Et c'était au... San Paolo. Attention au danger.


RTX3H7OK