Europe : les 5 affiches immanquables du week-end du 24-25 septembre !

Voir le site Téléfoot

Alexis Sanchez - Arsenal Dortmund
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-09-23T15:41:02.562Z, mis à jour 2016-09-23T15:47:21.400Z

Un choc londonien entre ténors, deux clubs historiques français en danger et des champions à la relance... Ce week-end, il devrait y avoir du spectacle et du suspense aux quatre coins de l'Europe.

La saison 2016-2017 est bien lancée partout en Europe. Les championnats battent leur plein et les journées s'enchaînent, parfois à un rythme endiablé comme en France ou en Espagne où les équipes jouent deux journées en l'espace de trois jours. Coup de projecteur sur les matchs les plus attendus sur le Vieux Continent.

Premier League : Arsenal-Chelsea, 6e journée, samedi 24 septembre à 18h30

Après deux premières journées laborieuses, les Gunners ont passé la vitesse supérieure et enchaîné trois succès de rang. Voilà les hommes d'Arsène Wenger, qui vient de fêter ses 20 ans aux commandes d'Arsenal, de retour à la quatrième place du championnat, en embuscade. Face à eux, ils vont retrouver des Blues qui surfent sur une dynamique inverse. Ils viennent d'enchaîner un match nul à Swansea et surtout une défaite à domicile face à Liverpool. Les hommes d'Antonio Conte ne peuvent se permettrent une nouvelle contre-performance contre un top-club anglais. Avant ce choc, Chelsea est 5e avec le même nombre de points qu'Arsenal. Certes, il n'y a plus le piment du duel Wenger-Mourinho, mais cette affiche ne manque pas d'attrait.

Bundesliga : Hambourg-Bayern Munich, 5e journée, samedi 24 septembre à 15h30

Le Bayern façon Carlo Ancelotti carbure déjà à plein régime : quatre victoires en quatre rencontres, 14 buts marqués (dont 5 par Robert Lewandowski), un seul encaissé, et une première place au classement. Qui peut stopper les Bavarois, qui peuvent en plus compter sur un Franck Ribéry en super forme ? Le Hambourg SV peut-être ? On l'imagine mal. La saison dernière, le HSV était venu s'incliner 5-0 sur le terrain du Bayern lors de la première journée. Mais au match retour, les Hambourgeois avaient infligé l'une des deux défaites de Munich en championnat (1-2). La forme du moment ne tend toutefois pas à l'optimisme : Hambourg est 16e et n'a toujours pas gagné (un nul et trois revers).

Ligue 1 : Marseille-Nantes, 6e journée, dimanche 25 septembre à 20h45

Gare au vaincu entre l'Olympique de Marseille et le FC Nantes. Cette affiche, qui conclut la 7e journée de Ligue 1, met aux prises deux clubs qui vont mal. Les Marseillais tanguent dangereusement. Battus sur le fil à Rennes lors de la dernière journée (3-2), ils végètent à une inquiétante 15e place avec seulement cinq points au compteur. La situation n'est guère plus brillante chez les Canaris. Depuis leur victoire inaugurale à Dijon, ils enchaînent défaites et matches nuls, au point de se retrouver 16e avec le même nombre de points que l'OM. Un nouveau partage des points ne ferait l'affaire de personne. Celui qui s'inclinera au Vélodrome s'apprêtera à passer des jours très compliqués.

Serie A : Palerme-Juventus, 6e journée, samedi 24 septembre à 18h00

La Juventus a remis les pendules à l'heure. Battue par l'Inter Milan le week-end dernier (2-1) et destituée de son trône, la Vieille Dame a repris son bien en corrigeant Cagliari mercredi (4-0). Massimiliano Allegri et ses joueurs ne sont donc pas imbattables, mais ils comptent bien garder le rythme, et ce n'est pas la venue de l'US Palerme au Juventus Stadium qui doit faire trembler les Bianconeri. Le club du fantasque président Maurizio Zamparini s'est extirpé de la zone rouge lors de la précédente journée à la faveur de son premier succès de la saison arraché dans les dernières minutes à l'Atalanta Bergame (0-1). Tout autre résultat qu'une défaite dans l'autre de la Juve serait un petit succès.

Liga : Las Palmas-Real Madrid, 6e journée, samedi 24 septembre à 20h45

Le Real y était presque. A domicile contre Villarreal, les Merengue pouvaient s'emparer seul du record de victoires consécutives en signant un 17e succès de rang. Mais le Sous-marin jaune a profité des errances madrilènes pour obtenir le nul (1-1). Le Real Madrid de Zinedine Zidane reste tout de même leader de la Liga, et après ce premier accroc, la réaction du champion d'Europe sera observée. L'adversaire du soir, Las Palmas, a les moyens de faire douter la bande à Cristiano Ronaldo. Sans faire de bruit, le petit club des Îles Canaries s'est hissé à la 5e place. Sa défense est friable, mais son attaque fonctionne bien. Madrid a tout intérêt à faire preuve de sérieux.