Dans l'actualité récente

Europe : Les matches du week-end à ne pas manquer

Voir le site Téléfoot

RTX3DG7K
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-03-09T12:06:09.554Z, mis à jour 2018-03-09T12:06:10.372Z

La rédaction de Téléfoot vous propose un tour d’horizon des rencontres à suivre ce week-end. Il est question du titre en Grèce et en Italie et d’un choc en Angleterre.

Après les matches européens du milieu de semaine, les rencontres de championnats font leur retour. En Italie il y aura de l’émotion sur les pelouses une semaine après le décès de Davide Astori, alors qu’en Angleterre un duel très alléchant pour la deuxième place aura lieu. En Grèce l’atmosphère promet d’être électrique entre les deux premiers du classement.


Samedi 10 mars, 13h30, Premier League, 30ème journée,

Manchester United – Liverpool

C’est un duel de titans que vont se livrer Manchester United et Liverpool. Respectivement 2ème et 3ème au classement, les deux formations ont l’occasion de prendre option sur la place de dauphin.

Après un mois de février un peu délicat (2 défaites en 3 matches) la formation de Jose Mourinho va mieux comme en témoignent ses deux derniers succès contre Chelsea (2-1) et à Crystal Palace (2-3). Le club peut surtout s’appuyer sur un Lukaku retrouvé : le Belge a inscrit 4 buts et délivré une passe décisive lors des 3 derniers matches des Red Devils. Mais ce ne sera pas le seul atout de MU, les deuxièmes du championnat peuvent s’appuyer sur De Gea, gardien de la meilleure défense de Premier League qui n’a pris que 22 buts.

Mais la tâche sera tout de même compliquée contre Liverpool en pleine forme actuellement. Victorieux lors de 4 de leurs 5 dernières sorties en championnat les Reds s’appuient sur une attaque de feu. Mohamed Salah, co-meilleur buteur de Premier League (24 buts), Roberto Firmino (13) et Sadio Mané (8) ne cessent d’enchainer les buts. La deuxième meilleure attaque d’Angleterre (67) ne compte que 2 points de retard sur leurs adversaires de samedi ce qui promet un duel très animé. Mohamed Salah, qui reste sur 8 réalisations lors des 7 derniers matches sera l’atout offensif numéro un de Jurgen Klopp.

A noter que les 4 derniers matches entre les deux clubs se sont soldés à chaque fois par un nul 0-0 ou 1-1.



Samedi 10 mars, 16h15, Liga, 28ème journée

FC Séville – Valence

L’affiche de la 28ème de Liga promet beaucoup entre deux formations tournées vers l’attaque. Si le FC Séville a connu quelques difficultés en décembre, les coéquipiers de Ben Yedder vont mieux et restent sur une très belle série de 4 succès lors des 5 derniers matches de championnat. Seul problème, contre les grosses équipes les Sévillans ont du mal, comme contre l’Atletico (2-5) ou le Real (5-0). Les finalistes de la Coupe du Roi vont tenter d’accrocher la 4ème place détenue en ce moment par Valence qui compte 8 points d’avance sur le FC Séville, 5ème.

Les 4èmes de Liga regardent vers le haut du classement et ne comptent que respectivement 8 et 1 point de retard sur les deux clubs madrilènes. Avec Guedes et Santi Mina qui sont de très révélations cette saison, les Valenciens possèdent une attaque très prolifique (52 buts). Après une période catastrophique à la fin du mois de janvier et au début du mois de février (6 défaites consécutives toutes compétitions confondues) les coéquipiers de Geoffrey Kondogbia restent sur 4 victoires et un nul en Liga. A l’aller ils n’avaient fait qu’une bouchée de leurs futurs adversaires de samedi s’imposant 4-0.




Dimanche 11 mars, 18h30 Super League grecque, 25ème journée

PAOK – AEK Athènes

L’ambiance promet d’être électrique en Grèce. Le PAOK salonique qui réalise une superbe saison reçoit l’AEK Athènes pour le choc au sommet du championnat entre les deux premiers du classement. Le PAOK vient de perdre la tête du classement suite à sa défaite lors de la précédente journée. Ils auront l’opportunité de la reprendre s’ils parviennent à battre l’AEK Athènes qui les devance de seulement 2 points. Ils pourront compter pour cela sur le Serbe Aleksandar Prijovic, meilleur buteur de Super League avec 14 réalisations. Le PAOK rêve du titre de champion qui leur échappe depuis 1985, autant dire que l’attente sera forte en tribunes pour ce match qui peut les remettre en tête du classement.

Du côté de l’AEK, les rêves d’un triplé ont pris fin suite à son élimination par le Dynamo Kiev en 1/16 de finale de la Ligue Europa. Mais sur la scène nationale, les espoirs de titre sont permis puisqu’ils également en demi-finale de la Coupe de Grèce. Cette saison signe le retour au premier du club. Il faut rappeler que l’équipe de l’AEK en prise à de graves difficultés (financières notamment) avait été rétrogradée en 3ème division en 2013-2014. Remonté parmi l’élite en 2015-2016 le club a fini 2ème puis 4ème l’année suivante. Cette saison, ils pourraient décrocher un titre qui leur échappe depuis 1994. C’est dire l’enjeu de cette rencontre. En Super League l’AEK reste sur 3 succès contre le PAOK (1-0 à chaque fois) dont une fois à l’extérieur.



Dimanche 11 mars, 20h45 Serie A, 28ème journée

Inter Milan – Naples

Suite à l’annulation d’une grande partie des rencontres du championnat la semaine passée, le football reprend ses droits avec beaucoup d’émotions ce week-end en Italie. Malgré la tragédie qui a touché Davide Astori, il  y aura de l’enjeu entre l’Inter le Naples

Les Lombards longtemps à la lutte pour le titre en 2017 ont connu une fin d’année et un début 2018 compliqués. 5ème du Championnat, l’Inter se battent pour la troisième place mais compte 2 points de retard sur l’AS Roma (53 points contre 51). Emmenés par Icardi (18 buts) et Perisic (7 buts,  6 passes décisives), les Nerazzurri alternent le bon et le moins bon ces derniers temps, battant Benevento (2-0) s’inclinant au Genoa (2-0) battant Bologne (2-1) et enchaînant 5 nuls en début d’année. Autrement formulé, sur les 30 derniers points possibles, l’Inter Milan a pris 11 points mais reste sur 2 victoires lors des 3 derniers matches.

Naples, quant à lui réalise une saison remarquable mais pourrait avoir dit adieu au titre la semaine passée. Lors du match contre l’AS Roma (déroulé avant le décès de Davide Astori), les leaders du championnat se sont inclinés à domicile (2-4). Si les coéquipiers d’Hamsik sont toujours premiers, ils ne comptent qu’un point d’avance sur la Juventus qui compte un match en moins. Par conséquent, ce match contre l’Inter se montre décisif puisqu’un nouveau faux pas pourrait leur faire perdre définitivement le titre. Cette rencontre permettra de voir si la défaite contre la Roma n’était qu’un accident, surtout qu’avant ce revers, Naples avait enchaîné 10 succès consécutifs.