Europe - Le président de l'UEFA veut réformer le système du marché des transferts

Voir le site Téléfoot

RTSVFA2
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-03-24T14:41:53.121Z, mis à jour 2017-03-24T14:48:47.176Z

Lors d'une conférence de presse donnée depuis Lisbonne, cette semaine, Alexander Ceferin, le président de l'UEFA, a annoncé vouloir réformer le système du marché des transferts au nom de l'égalité entre clubs.

L’UEFA veut combattre les inégalités entre clubs riches et plus modestes. C’est le message lancé par Alexander Ceferin, le président de l’UEFA, cette semaine, lors d’une conférence sur le football donnée à Lisbonne et rapportée par l'Agence France Presse. "Nous ne pouvons pas laisser la grandeur de certains clubs noyer les plus petits. L'UEFA a un devoir avec les clubs de l'élite mais aussi avec tous les autres (…) Si nous laissons la différence s'accroître entre grands et petits clubs, nous négligerons ceux qui disposent de moins d'opportunités", a expliqué le président de l’UEFA.

Sans dévoiler un plan précis, Ceferin a ensuite expliqué vouloir réformer le système global du marché des transferts pour réussir à trouver un équilibre entre grands et petits. "Il faut évaluer la compétitivité de chaque ligue et voir si la façon dont fonctionne le marché des transferts aujourd'hui est la meilleure", a détaillé le président de l’UEFA. "Il ne faut pas avoir peur de toucher aux règles du marché des transferts et développer des mécanismes comme les taxes de luxe ou poser des limites dans les effectifs."

Ceferin dit non à la Superligue européenne

Au sujet des clubs dits plus riches, Ceferin a botté en touche toute création d’une Superligue Européenne, menace tenace des clubs les plus riches envers leurs ligues professionnelles et l’UEFA depuis une vingtaine d’années. Récemment, Florentino Pérez, le président du Real Madrid, avait menacé de ne plus participer au championnat d’Espagne et de surcroît à la Ligue des champions pour disputer une ligue privée avec les clubs les plus puissants de la planète.

"Tant que je serai président de l'UEFA, il n'y aura pas de Superligue européenne. Cela doit rester un rêve pour tous les clubs de pouvoir se qualifier pour la Ligue des champions", a conclu Ceferin dont le message passé depuis Lisbonne a fait grand bruit en Europe.



Bonus Téléfoot - L'équipe type de l'UEFA du XXIe siècle