[Exclu Téléfoot 04/06] Alphonse Areola : « Mon avenir est très flou »

Voir le site Téléfoot

areola mercato
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-06-04T10:23:54.425Z, mis à jour 2017-06-04T11:53:24.504Z

Barré par Kevin Trapp et la possible arrivée d'un autre gardien, Alphonse Areola ne sera peut-être plus au PSG la saison prochaine. Il se confie chez Téléfoot.

Invité sur le plateau de Téléfoot, Alphonse Areola sort d’une saison compliquée avec le PSG. D’abord titulaire, il a perdu sa place dans les cages au profit de Kevin Trapp. Sera-t-il encore dans le club de la capitale la saison prochaine ? Rien n’est moins sûr…

Ses objectifs : être titulaire et jouer

« Être titulaire et jouer » : voilà les objectifs d’Alphonse Areola pour la saison prochaine. Et il ne les remplira pas forcément au PSG, son club de cœur. « Mon avenir est très flou pour le moment avec l’arrivée du nouveau directeur sportif. Les discussions sont bloquées. Ce qui est sûr c’est qu’il faudra que je fasse une saison meilleure que celle-ci. » confie-t-il avant de partager son inquiétude par rapport au recrutement d’un nouveau gardien, « Ce n’est juste pas possible de redevenir numéro 3 à Paris. » Lucide, il a conscience que « dans le foot, tout peut bouger. »

« Cela n’a pas été la saison que je souhaitais »

Au moment de dresser le bilan sur l’exercice 2016/2017, Alphonse Areola, qui a effectué des piges dans plusieurs clubs par le passé, affirme, « Je suis revenu à Paris pour jouer, cela n’a pas été la saison que je souhaitais mais elle a été enrichissante. » Quel a été le pire souvenir entre la perte du championnat et la désillusion en Ligue des Champions ? « Je pense que l’élimination face à Barcelone nous a fait très, très mal », tout en rappelant que la Ligue 1 « (leur) tenait à cœur. »

Avec Trapp, « on se pousse l’un l’autre »

Alphonse Areola a énormément pris sur lui ces derniers mois, « J’ai continué à travailler. Je n’ai pas fait de vagues. À chaque fois qu’on a fait appel à moi, j’ai donné mon maximum. » Il n’a pas cherché, non plus, à envenimer la situation de concurrence avec Kevin Trapp, « On travaille dans le respect, sainement. On se pousse l’un l’autre. » Un état d’esprit qu’il affiche également chez les Bleus, où la hiérarchisation des gardiens est importante, « Je n’ai pas eu de discussion à ce sujet avec le sélectionneur. On s’entend très, très bien avec Hugo et Benoit. » Il sait, en revanche, qu’une participation à la Coupe du monde passera par une « saison complète pour espérer faire partie de la liste. » À Paris, ou ailleurs.

Plus d'actualité