[Exclu Téléfoot 04/06] Les Lyonnaises sur le toit de l’Europe

Voir le site Téléfoot

ol ldc femmes
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-06-04T14:23:43.369Z, mis à jour 2017-06-04T14:23:46.953Z

Jeudi soir, l'Olympique Lyonnais a remporté sa quatrième Ligue des champions féminine au nez et à la barbe du PSG. Un record qu'il co-détient avec Francfort.

Jeudi soir, à Cardiff, l’Olympique Lyonnais et le PSG se sont affrontés dans le cadre de la finale de la Ligue des Champions féminine. Un choc 100 % français historique qui a tourné à l’avantage des Lyonnaises, titrées pour la quatrième fois dans cette compétition. Un record.

« On a égalé le record de Francfort »

Le PSG et l’OL s’étaient déjà affrontés quelques jours auparavant pour une autre finale, celle de la Coupe de France. Les deux matches auront finalement été très indécis et, à chaque fois, le vainqueur, le même, a été décidé aux tirs au but. En remportant la quatrième Ligue des Champions de sa belle histoire (0-0, 7 à 6 aux tirs au but), Lyon rejoint Francfort au palmarès. Et le club présidé par Jean-Michel Aulas ne compte pas en rester là, comme l'a expliqué la capitaine Wendie Renard, « C’est vraiment beau. Aujourd’hui [jeudi], on a égalé le record de Francfort. Rendez-vous l’année prochaine. »

Katarzyna Kiedrzynek, inconsolable

L’une des images de cette finale sera sans aucun doute la détresse de Katarzyna Kiedrzynek, la gardienne du PSG. Car elle a loupé l’ultime tentative de son équipe et n’a pas su stopper celle de Sarah Bouhaddi, son homologue de l’OL. « Pourquoi moi ? » n’arrêtait-elle pas de répéter après la désillusion. Inconsolable, elle a quand même reçu le soutien de ses supporters, qui ne peuvent pas vraiment lui en vouloir alors qu’elle a été solide pendant 120 minutes.

Lyon invincible

Champion de France, vainqueur de la Coupe de France et champion d’Europe, l’Olympique Lyonnais s’offre donc un nouveau triplé, prouvant un peu plus sa domination dans la sphère du football féminin. Touché en plein cœur car passé tout près de l’exploit, le PSG devra revenir plus fort encore pour inverser la vapeur.

Plus d'actualité