[Exclu Téléfoot 11/06] Didier Deschamps : « Sissoko pour l’équilibre de l’équipe »

Voir le site Téléfoot

Capture d’écran 2017 06 11 à 11 21 09Didier Deschamps sur le plateau de Téléfoot le 1106
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-06-11T11:14:29.769Z, mis à jour 2017-06-11T17:09:26.082Z

Présent sur le plateau de Téléfoot pour évoquer l’actualité des Bleus dans les éliminatoires Didier Deschamps est revenu sur ses choix tactiques suite à la victoire de la Suède vendredi dernier.

La défaite des Bleus s’est jouée à très peu de choses. Le match nul semblait logique au terme des 90 minutes mais les derniers instants de la rencontre ont donné un avantage à la Suède. Didier Deschamps est revenu sur ses choix lors de cette rencontre.  


« L’équilibre de l’équipe »

Le sélectionneur des Bleus est revenu sur la confrontation contre la Suède ce vendredi, et a répondu aux questions de nos journalistes au sujet de la composition de l’équipe de France. Pour Didier Deschamps, la titularisation de Moussa Sissoko était avant tout une question d’équilibre, pour « bloquer le côté gauche suédois » mais pas seulement. Il s’agissait aussi de « l’équilibre par rapport à l’équipe. » 

En plus de ses qualités, la titularisation du Spurs de Tottenham présence se justifie pour le sélectionneur par la complémentarité avec Paul Pogba et Blaise Matuidi « deux milieux de terrain qui aiment se projeter, et en ayant Dimitri Payet, plus Olivier Giroud, et Antoine Griezmann, face à une équipe suédoise qui est très habile dans la récupération et la projection. » Une question d’équilibre qui aurait pu donner raison à Didier Deschamps, surtout en seconde période.


qualification france


« Plus prêt de gagner le match que de le perdre »

Le match aurait pu en effet prendre une autre tournure, surtout en seconde période. « On s’attendait à ce match-là. Des Suédois qui imposent le duel aussi. Il faut plus de vitesse, plus de justesse technique, plus de mobilité. Après j’ai fait des changements pour apporter plus de vitesse et de percussion. »

Les entrées en jeu de Thomas Lemar et de Kylian Mbappé ont fait du bien aux Bleus qui ont plus maitrisé la seconde période « On est plus prêts de gagner ce match que de le perdre. Une première mi-temps équilibrée, assez fermée. La deuxième période on l’a plus prise à notre compte, avec une équipe suédoise qui défendait de plus en plus et n’avait plus d’autres armes offensives»


giroud stats


en savoir plus : Christian Jeanpierre