Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot 13/11] - Evra, le retour de l'immortel

Voir le site Téléfoot

evraFB
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2016-11-13T11:23:18.317Z, mis à jour 2016-11-13T15:49:00.654Z

Patrice Evra a évoqué en exclusivité pour Téléfoot son grand retour avec l'équipe de France cette semaine. "Je ne lâcherai jamais rien", a prévenu le Turinois.

Insubmersible Patrice Evra. Appelé lundi dernier pour remplacer dans le groupe des 23, le Parisien Layvin Kurzawa, Evra, 35 bougies bien fêtées, a toujours des ressources. Il l'a encoreprouvélors du succès des Bleus face à la Suède, vendredi dernier au Stade de France (2-1) où sa prestation a été plus que correcte. Non convoqué par Didier Deschamps en septembre et en octobre, le Turinois l'a joué en mode phoenix.

La saison de l'ancien joueur de l'ASM a tout du paradoxe. Mis sur le banc par Alex Sandro à la Juventus (4 rencontres disputées sur 12 en Serie A) et première victime de la projection post 2018 de Didier Deschamps avec les Bleus, le latéral gauche a vécu un début de saison plutôt porté sur le négatif, sportivement parlant. A Turin, Max Allegri l'a pourtant toujours utilisé en Ligue des champions (4 titularisations en 4 matches).




Evra : "Quand Deschamps me dira ça suffit, je prendrai ma retraite"

"C'est un bonheur de venir en équipe de France. Je suis comme un enfant, je me dis qu'il ne faut rien lâcher mentalement. Je continue à avoir une mentalité de gagnant comme d'habitude, toujours en mode guerrier", a expliqué l'homme aux 81 sélections à Téléfoot.

La retraite internationale ? C'est pas le moment. Pas encore. "Tant que je jouerai au haut niveau, je suis là. Tout le monde sait mon amour pour ce maillot. J'irai jusqu'au bout et je ne lâcherai rien. C'est avec grand plaisir que je donnerai mes services", a-t-il soutenu. "Maintenant quand j'aurai plus les jambes, ce sera au coach (...) On parle la même langue. Il me dira - "Pat ça suffit, il est temps que tu prennes ta retraite" - et je la prendrai."

Deschamps : "Je ne prends pas Evra pour qu'il mette l'ambiance"

Le mois dernier, Paul Pogba reconnaissait dans un entretien donné à Téléfoot que la présence d'Evra était indispensable à ce groupe France. "Je souhaite qu'il revienne. Même s'il ne joue pas, il est notre leader. (...) Quand il arrêtera il fera cuistot ou on lui trouvera quelque chose", avait plaisanté le joueur de Manchester United, très attaché à celui qu'on dénomme désormais "Tonton Pat."

Interrogé par Téféfoot au sujet d'une éventuelle participation d'Evra à la Coupe du monde 2018, Didier Deschamps a botté en touche. "Je ne sais pas, lui non plus ne sait pas. J'ai tenu un discours clair à Patrice à la sortie de l'Euro. Il reste compétitif, c'est le plus important. Je ne le prends pas pour qu'il mette l'ambiance, l'important c'est les performances. On verra d'ici deux ans. Entre-temps, des joueurs ont eu et auront du temps de jeu."

Evra : "Tant que je ne gagne pas avec mon pays, ma carrière internationale n'est pas réussie"

"J'aime tous ces joueurs", a ensuite renchéri le Turinois au sujet de ses coéquipiers en sélection. "J'ai confiance en l'équipe de France, qui va gagner quelque chose avec ou sans Evra. Mais tant que je ne gagne pas avec mon pays, ma carrière internationale n'est pas réussie."

Quid de la Coupe du monde 2018 ? "Je vis dans le présent", a assuré l'ancien capitaine de Manchester United. "Si dans deux ans je suis encore là, et qu'on me demande ce que je fais là, je dirai : "I love this game (j'aime ce sport).



en savoir plus : Equipe de France de Football