Dans l'actualité récente

[EXCLU Téléfoot – 16/12] - Lopes : "Tout le groupe de l'OL est derrière Genesio"

Voir le site Téléfoot

Lopes
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-12-16T10:57:44.457Z, mis à jour 2018-12-16T13:59:41.357Z

Dans un entretien exclusif donné à Téléfoot, dimanche, le gardien de l'Olympique Lyonnais et de la sélection du Portugal, est revenu sur sa relation avec son technicien, Bruno Genesio, et la qualification de l'Olympique Lyonnais en huitième de finale de la Ligue des champions.

Sur la continuité de Bruno Genesio à l'OL

"Bien sûr, bien sûr. Si on fait un bilan depuis qu'il a repris l'équipe (en janvier 2016, ndlr), c'est positif. C'est vraiment positif."

"Maintenant, voilà, un entraîneur sera toujours critiqué à un moment donné quand les résultats sont moins bien, c'est la personne qui sera pointée du doigt."

"Je sais bien qu'il a les épaules assez solides pour supporter tout ça. Tout le groupe est derrière lui."

"Nous on aimerait que tout le monde le soutienne. On a essaye de lui rendre la tâche la plus simple possible."

Sur sa relation avec Bruno Genesio

"Nous sommes tous les deux issus du cru. Il y avait un sentiment émouvant, un sentiment unique. (après la qualification en huitième de finale de la C1, ndlr)"

Sur la qualification en huitième de finale de C1

"Cela faisait sept ans que le club attendait cette qualification. On est allé la chercher avec les tripes et avec le cœur."

"Quand on arrive sur le terrain, on se dit : 'On ne peut que passer' "

"Nous sommes passés par toutes les émotions durant cette phase de poules."

"Il y a des moments où on avait les matches en main, avant de les perdre dans les derniers instants. Un peu trop souvent à mon goût aussi durant cette phase de poules."

"L'essentiel était d'aller chercher cette qualification. Mais voilà, on ne l'a pas volée. On a montré de quoi on était capables."

"Il faut continuer sur ce chemin positif."

Sur le but de Nabil Fakir

"C'est symbolique que ça soit lui (Nabil Fekir, ndlr) qui nous qualifie pour ces huitièmes. C'est un symbole assez extraordinaire assez extraordinaire."

"Je n'aime pas trop qu'on pointe du doigt un joueur plus qu'un autre. Mais à ce moment-là, il savait qu'il y avait des attentes autour de lui. Et il a répondu présent de la plus belle des manières."