[Exclu Téléfoot 17/06] - Griezmann : "J'avais envie de montrer comment on en chie pour prendre des décisions"

Voir le site Téléfoot

Coupe du monde de la FIFA 2018 - Le Studio Bleu - Griezmann : 'Je peux mieux faire'
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-06-17T10:47:34.189Z, mis à jour 2018-06-17T10:56:57.977Z

Trois jours après son annonce de rester à l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann est revenu en exclusivité pour Le Mag sur ce choix.

Après avoir animé la semaine de l’équipe de France avec son avenir en club au centre du jeu, l’international français est revenu en exclusivité pour Le Mag, samedi, à l'issu du match France - Australie (2-1), sur son choix de rester à l’Atlético de Madrid plutôt que de rejoindre le FC Barcelone.

Arrivé à l’Atlético à l’été 2014 en provenance de la Real Sociedad, à la sortie du Mondial brésilien, Griezmann s’est depuis transformé en joueur de référence sur le plan international au contact de Diego Simeone, au point de susciter l'intérêt très appuyé de Barcelone. Le joueur de l'équipe de France a longtemps privilégié le club catalan ou il aurait évolué aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez.

Après quatre années pleines à Madrid, le côté sentimental a pesé dans son choix. D'autant que le club madrilène a tout fait pour le garder. "J’ai reçu beaucoup d’amour et beaucoup d’encouragements", nous a indiqué le natif de Mâcon. "Je pense que l’amour et mon cœur ont fait que je reste là-bas. Tout simplement".


Sur le timing de l'annonce : "Je ne pense pas que cela ait dérangé l’équipe"

Pour annoncer son souhait de rester dans les rangs du club madrilène, Griezmann a cassé les codes de la communication traditionnelle : il a fait passer sa "décision" à travers un film promotionnel diffusé sur la chaîne privée Movistar et produit par la boite Kosmos, dont le président et fondateur n’est autre que Gerard Piqué, le défenseur central du FC Barcelone.

"Oui j’avais envie de le dire. J’avais envie de voir comment ça se passe", nous a précisé Griezmann. "Après des gens ont apprécié, d’autres non. J’avais vraiment à cœur de montrer comment on en chie pour prendre des décisions et que ce n’est pas aussi simple que ça."

Interrogé sur le timing de l’annonce, survenue à deux jours de l’entrée en lice de l’équipe de France dans la Coupe du monde 2018, l’attaquant de l’Atlético s’est montré clair : tout s’est bien passé avec les Bleus. "Je ne pense pas que cela ait dérangé l’équipe, cela n’a pas dérangé le coach (Didier Deschamps, ndlr) et cela ne m’a pas dérangé moi".


en savoir plus : Equipe de France

Plus d'actualité