[EXCLU Téléfoot – 18/11] - Deschamps sur la claque face aux Pays-Bas : "On ne pouvait pas viser autre chose"

EQUIPE DE FRANCE - Invité de Téléfoot, dimanche, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, est revenu sur la défaite des Bleus face aux Pays-Bas à Rotterdam (2-0).

Sur son analyse de la défaite face aux Pays-Bas

"Comment j'ai analysé la défaite ? Comme après le match. A partir du moment ou nous n'étions pas au mieux de notre forme, que ça soit dans les intentions, et sur le plan athlétique, nous sommes tombés."

"Il ne faut pas le minimiser non plus : il y a eu une très très bonne équipe des Pays-Bas qui a mis beaucoup d'intensité, d'agressivité et beaucoup de qualité technique."

"Forcément, le contraste était encore plus important. Voilà, c'est le mérite de cette équipe des Pays-Bas de nous battre, car on ne pouvait pas viser autre chose par rapport à ce qu'on a fait."

Sur l'entraînement de samedi (avec les remplaçants)

"L'ambiance était travailleuse, comme à chaque fois. On a connu des moments très-très heureux."

"Là, mes lendemains de défaite nous n'étions plus habitués."

"Donc ceux qui n'avaient pas joué ou peu joué se sont remis au travail avec une très bonne séance avec ballon et intensité."

Sur le match Allemagne / Pays-Bas de lundi

"Je ne dirai jusqu'à aller dire que nous sommes amis avec Joachim Löw, mais on s'apprécie beaucoup."

"Non je ne vais pas lui envoyer un message. Il sait ce qu'il à faire dans la situation où est l'équipe d'Allemagne."

"Ils ont un point pour le moment. Certes, ça ne changera pas leur classement et ils sont déjà à cause de nous relégués en seconde division de cette Ligue des nations."

"C'est surtout pour ses joueurs. C'est le dernier match de l'Allemagne chez elle par rapport à tout ce qu'il s'est passé. Après, il y a les Pays-Bas. Ils feront tout pour gagner ce match-là."


Bonus Téléfoot - Les raisons d'une faillite





Vidéos associées

News associées