Dans l'actualité récente

[EXCLU Téléfoot – 18/11] - Deschamps sur la politique d'ouverture : "Certains joueurs n'ont jamais été confrontés au niveau international"

Voir le site Téléfoot

Deschamps
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-11-18T11:24:54.025Z, mis à jour 2018-11-18T14:31:15.785Z

EQUIPE DE FRANCE - Invité de Téléfoot, dimanche, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a abordé le sujet du renouvellement dans son groupe France et le suivi des joueurs au quotidien.

Sur les postes actuellement en difficulté (latéral droit, attaque)

"En difficulté, ponctuellent. Mais ça peut arriver qu'il y en ai d'autres à d'autres moments."

"On débriefe un match où on n'a pas été bons. Mais il ne faut pas oublier tout ce qu'on a fait de bien. On peut faire mieux."

"Bien évidemment qu'il y a des postes qui soient... (il s'arrête). Ce n'est pas qu'ils soient moins fournis. Il y a toujours des joueurs français : on en suit."

"Des joueurs vous pouvez en sortir. Il n'y a pas besoin de quinze joueurs, il y en a cinq par postes : c'est à peu près une cinquantaine de joueurs, plus Franck Raviot qui a la spécificité des gardiens."

Sur le suivi des joueurs

"Ce n'est pas tout de les superviser et de regarder l'évolution des joueurs. C'est plus de voir ces joueurs-là au niveau international en sachant les exigences qu'il y a.

"Si ces joueurs sont bons dans leur club, c'est déjà une condition importante. Après avoir le niveau international : ces joueurs que vous avez cités (Ruben Aguilar, Kenny Lala) ils ne peuvent pas l'avoir puisqu'ils n'y ont jamais été confrontés."

"Vous prenez l'exemple de Kimpembe : il est ça sa quatrième sélection. Ce n'est pas comme s'il avait 40 ou 50 sélections. Donc il y a des étapes à franchir."

"Quand ils sont là, vous dîtes : 'C'est compliqué, il faut en voir d'autres'. Ce n'est pas changer pour changer."

"Quand j'estime qu'un joueur a le potentiel pour et bien je fais en sorte de l'accompagner. Paul Pogba ? Cela n'a pas été simple ses premières sélections."

Sur un éventuel manque de "discipline" des joueurs en club

"Ce n'est pas une histoire de discipline. C'est plus un travail spécifique."

"Le seul moment où on peut le faire, c'est avant les grandes compétitions parce qu'il y a la préparation." 

"On a le temps de mettre des séances en place, bien spécifiques à tous les niveaux. D'avoir des répères. Mais c'est pareil pour toutes les équipes nationales."

"Ce n'est pas figé, cela ne l'a jamais été."


Bonus Téléfoot - Deschamps et le cas Rabiot