Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot 18/12] - Le document Téléfoot : Deschamps se livre sur l'année des Bleus

Voir le site Téléfoot

DESCHAMPS FRANCE BILAN 2016 MACARON
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2016-12-18T12:17:10.695Z, mis à jour 2016-12-18T16:30:55.212Z

Interrogé en exclusivité par Téléfoot, Didier Deschamps est revenu sur les moments forts de l'année 2016 de l'équipe de France. C'est le document Téléfoot de la semaine.

Didier Deschamps se livre sur l'année 2016 des bleus. Battu en finale de l'Euro 2016 avec le groupe France, le technicien des Bleus a accepté de revenir sur certains moments-clés de l'année de l'équipe de France pour Téléfoot.

La finale : "C'est notre seule défaite de l'année"

Battus en finale de l'Euro 2016 par le Portugal de Cristiano Ronaldo, l'équipe de France et son sélectionneur ont eu du mal à s'en remettre.

"C'est dur pour tout le monde", a reconnu Deschamps. Cela aurait pu changer certainement sa vie (il évoque André-Pierre Gignac, ndlr), notre vie et on aurait pu être champions d'Europe. C'est comme ça, c'est le destin."

Selon l'ancien technicien de l'OM, il a fallu beaucoup de temps pour cicatriser.

"Cela prend du temps de s'en remettre. Je ne vais pas vous le cacher, même maintenant quand j'y repense ça reste cruel. C'est notre seule défaite de l'année. On a perdu le match le plus important."



France - Allemagne

En regardant les images de joie ses joueurs, après le succès 2-0 face à l'Allemagne en demi-finale de l'Euro 2016 à Marseille, le sélectionneur a eu des étoiles dans les yeux. A ce jour, et même sans aboutie, cette rencontre reste son match référence à la tête de l'équipe de France. Parce que vaincre l'Allemagne, cette Allemagne, cela n'avait pas d'égal.

"Cela donne des frissons (...) Je suis un être humain. j'ai une vie de famille, ce qui est la chose la plus importante. Donc de partager cette joie ensemble, c'est magnifique. Il n'y à rien de plus beau que de pouvoir donner du bonheur à ces gens-là : il y avait des jeunes, des moins jeunes, des papas, des mamans."



La finale au stade Vélodrome

A la question à un million sur la tenue d'une finale au Stade Vélodrome, Didier Deschamps a été clair : "Oui, on peut se poser la question."

La mi-temps de France - Irlande

Auteur d'une soufflante sur ses hommes, menés 1-0 à la mi-temps du huitième de finale disputé à Lyon face à l'Irlande, Deschamps a reconnu que cette colère avait été bénéfique.

"C'est un secret de vestiaire. Ce n'est pas un problème pour moi de les dévoiler, j'assume", a expliqué Deschamps à Téléfoot. "Mais il y a des paroles qui peuvent être dures ou crues, mais c'est la vie d'un vestiaire. C'était inconcevable d'être éliminé en huitième de finale de notre Euro, et de ne pas aller en quarts. Mais là, on était éliminés."





en savoir plus : Equipe de France de Football