[Exclu Téléfoot 20/11] - Aurier reconnaît la piste Barça, mais sa priorité reste "au PSG"

Voir le site Téléfoot

PSG : Aurier 'a confiance' concernant son appel
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2016-11-20T10:52:18.004Z, mis à jour 2016-11-20T16:27:54.275Z

Dans un entretien exclusif donné à Téléfoot, Serge Aurier a reconnu que le FC Barcelone s'était bien positionné sur lui l'été dernier. Mais il souhaite continuer son aventure au PSG.

Serge Aurier au FC Barcelone, ce n'était pas du chiqué. La rumeur, sortie par Canal + et confirmée par France Football, avait interloqué au début du mois de novembre. L'intéressé a pourtant confirmé lors d'un entretien exclusif donné à Téléfoot qu'il avait bien été contacté par le club catalan. Mais ses contacts n'ont pas donné quelque chose de concret. 

Sous contrat avec le PSG jusqu'en 2019, l'international ivoirien a surtout donné la priorité au club de la capitale. "Je pense que mon avenir est encore à Paris, j'ai encore trois années de contrat", a souligné Aurier à Téléfoot. "Cela fait plaisir de savoir qu'un club comme le Barça me suit et est intéressé. Maintenant il faut continuer à travailler. J'ai la chance de le faire dans l'un des plus grands clubs au monde. Voilà je suis satisfait."


Aurier : "Il faut marcher dans le même sens qu'Emery"

Interrogé sur la situation du PSG, qui a vécu un début de saison plus agité qu'attendu, Serge Aurier a tenu à défendre son technicien, le Basque Unai Emery, critiqué à cause des performances inégales de son Paris Saint-Germain.

"Je pense qu'on a la critique facile", a prévenu l'Ivoirien. "C'est un coach qui vient d’arriver, on essaye de le soutenir. On est tous dans le même bateau. Si demain ça ne marche pas, lui et nous seront directement pointés du doigt. Le mieux pour tout le monde c'est de marcher dans le même sens."

Malgré tout, il estime que le club parisien, vainqueur du FC Nantes samedi en Ligue 1 (2-0), va dans le bon sens. "Oui le PSG va mieux. Depuis quelques matches, on montre un autre visage, surtout dans le jeu. Il faut qu'on redevienne le PSG qui fait peur."