[Exclu Téléfoot 20/11] - Aurier : "Si je suis encore au PSG, c'est grâce à Nasser"

Voir le site Téléfoot

Aurier Téléfoot
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2016-11-20T10:33:41.974Z, mis à jour 2016-11-20T17:40:55.967Z

Dans un entretien exclusif donné à Téléfoot, Serge Aurier a remercié Nasser Al-Khelaïfi, grâce à qui il évolue toujours au PSG. Mais l'Ivoirien s'est montré clair : il "assume" toutes ses frasques.

Serge Aurier parle enfin. Dans le feu des projecteurs depuis le début de l’année 2016 pour ses frasques - les insultes envers Laurent Blanc à travers un Periscope, son arrestation fin mai à Paris suivie d'une condamnation à deux mois de prison ferme, sa célébration énigmatique avec la Côte d’Ivoire - le joueur du Paris Saint Germain s’est confié en exclusivité à Téléfoot après des mois de silence.

Nasser Al-Khelaïfi - "Il m'a toujours soutenu"

Interrogé sur le président du Paris Saint-Germain, Serge Aurier a reconnu qu'il lui devait son actuelle présence au PSG.  "C’est quelqu’un qui m’aime beaucoup. J’ai été étonné après tout ce que j’ai fait.  Il a pris une sanction grave contre moi, mais il m’a toujours soutenu. Si je suis encore là, c’est en bonne partie grâce à lui."

Laurent Blanc - "C'est un bon gars"

Interrogé sur Laurent Blanc en fin d'entretien, Serge Aurier a cette fois changé de discours et rendu hommage à sa façon à son ancien technicien. "Laurent Blanc, c’est un bon gars."

Son année 2016 - "J'assume tout"

"J’assume tout", a souligné le latéral droit du PSG en revenant sur cette année 2016 très compliquée pour lui sur un plan extra-sportif. "Mais on apprend de ses erreurs. Cette année a été difficile car on a oublié le sportif au profit de l’homme. Mais cela ne m’a pas dérangé plus que ça. Cela a pu déranger ma famille par contre. Voilà, j’ai fait une bêtise, je me suis excusé. Puis on passe à autre chose. Sur un plan personnel, je suis content de ce que j’ai pu réaliser. J'ai réussi à garder mon niveau."

Le Periscope - "Je le referai, sans les mêmes mots"

"Le Periscope ? Si je pouvais le refaire avec des amis, je le referai, mais sans les mêmes mots. J’espère qu’on va gagner la Ligue des champions et je vais en refaire un avec la coupe."



Sa célébration avec la Côte d'Ivoire 

"Ce n’était rien de méchant. Avec la Côte d’Ivoire on a tous notre petit rituel de force. Il signifie que l’on "va le faire" (gagner le match)."

Son sauvetage sur Moussa Doumbia 

"J’ai juste eu le réflexe d’être là au bon moment. Mais je crois que ce n'était pas son jour."

Son retour à Lens 

"J’ai passé toute mon enfance ici. J’ai retenu que du positif de mon passage à Lens, même s’il y a eu des mauvais moments. (…) Je n’étais pas sage à l’époque, je faisais beaucoup de bêtises."