Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot 22/01] - Pléa confirme les attaques racistes contre Balotelli

Voir le site Téléfoot

Pléa
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-01-22T15:13:53.233Z, mis à jour 2017-01-22T15:13:54.019Z

Invité exceptionnel de Téléfoot, dimanche, Alassane Pléa, l'attaquant de l'OGC Nice, a réagi suite à l'affaire Mario Balotelli, qui a annoncé samedi avoir été victime d'attaques racistes de la part d'une partie du public du stade Furiani lors de Bastia - Nice.

Alassane Pléa réagit à l'affaire Mario Balotelli. Invité de l'émission Téléfoot, dimanche, l'attaquant de l'OGC Nice a confirmé que l'international italien avait été victime d'attaques à caractère raciste de la part d'une partie du public bastiais, vendredi soir lors la rencontre de Ligue 1 entre le SC Bastia et l'OGC Nice (1-1).

"On a entendu ça à l'échauffement et pendant le match. C'était des cris de singe", a indiqué Pléa à Téléfoot.  "Balotelli a été très très touché. Ils l'ont insulté tout le match. C'était juste quelques supporters de Bastia qui ont fait ça. 

Interrogé sur un e possible fréquence de ce genre de comportement en Ligue 1, Pléa a répondu par la négative. "C'est une des première fois qu'on entend ça et sur le moment ça touche un petit peu. Mais c'est le football et c'est désolant de voir des choses comme ç sur un terrain de football."

Questionné sur son cas personnel, l'ancien joueur de l'OL a indiqué qu'il n'avait été pris à partie par des propos racistes dans un stade de football.


La réponse du SC Bastia par communiqué samedi :

"Depuis la mi-journée un message posté sur un réseau social du joueur niçois Mario Balotelli, selon lequel ce dernier aurait subi durant toute la rencontre Bastia-Nice des cris de singe émanant de supporters bastiais, a entrainé une stigmatisation en règle de notre club et du public de Furiani.

N’ayant à aucun moment constaté ni été informé hier soir, tant par les arbitres, les délégués, ni par aucun membre de l’OGC Nice d’un quelconque incident de ce type, c’est avec stupéfaction que notre club a découvert ces accusations a posteriori, qui portent un tort considérable à l’image du Sporting dans son ensemble.

Depuis toujours attaché aux valeurs fondamentales de respect, le SCB sait ce qu’il doit aux joueurs de toutes origines qui ont porté et portent encore nos couleurs. Prenant acte du communiqué de la LFP annonçant l’ouverture d’une enquête, notre club se tient donc dès à présent à l’entière disposition des instances afin que toute la lumière soit faite, de manière irréfutable et non équivoque, sur ce type de comportements par nature stupides et inacceptables."


Le message de Mario Balotelli après Bastia - Nice :



Balo