[EXCLU Téléfoot 3/03] – Pavard : "Pour moi, c'était le Bayern et rien d'autre"

Dans un entretien exclusif donné à Téléfoot, dimanche, Benjamin Pavard, le défenseur de VfB Stuttgart et de l'équipe de France, est revenu sur son transfert au Bayern Munich qu’il rejoindra l’été prochain. Ce défi de taille ne fait pas peur au champion du monde qui a confiance en lui.

Pour Benjamin Pavard, le grand saut approche. Officiellement un futur joueur du Bayern Munich, qui a annoncé son arrivée par la voix de son directeur sportif Hasan Salihamidzic le 9 janvier dernier, le défenseur polyvalent va bientôt découvrir le quotidien d’un géant d’Europe.

A 22 ans, cela peut ressembler à un bond de géant, mais le champion du monde 2018 est prêt à relever le défi que va lui proposer le mythique "Fußball-Club Bayern München", club le plus titré d’Allemagne (28 titres en Bundesliga) et cinq fois titré en Ligue des champions (1974, 1975, 1976, 2001, 2013).

Ce défi débutera le 1er juillet prochain, date officielle de son arrivée en Bavière. Comme expliqué par Téléfoot, le dimanche 6 janvier, Pavard a toujours souhaité jouer et terminer sa saison 2018/2019 avec le VfB malgré les sollicitations de nombreux clubs européens (Juventus, Liverpool et FC Barcelone). Parole tenue. Et peu importe que son départ ne plaise pas aux supporters de Suttgart, rival géographique du Bayern en Allemagne.

"Pour moi le Bayern, ça ne refuse pas"

"Pour moi, le Bayern c'est la meilleure équipe de Bundesliga et l'une des meilleures du monde, si ce n'est la meilleure", a expliqué Pavard à Téléfoot dimanche. "C'est un club qui gagne énormément de titres. Pour moi, c'était le Bayern et rien d'autre. Il y a très peu de joueurs qui font Stuttgart-Bayern. Donc les supporters étaient un peu en colère contre moi. Mais je suis sûr qu'au fond d'eux, ils savent que c'était la meilleure opportunité. Et pour moi le Bayern, ça ne refuse pas."

Concernant le changement de contexte et d’exigence au quotidien qui l’attend dans quelques mois, l’international français s’est montré serein. Il a confiance en lui. "J'ai toujours cru en moi. Ce n'est pas que j'ai la grosse tête. J'ai confiance en mes qualités", a-t-il précisé. "Donc après, ce sont plutôt les gens qui doutent de moi, mais moi je ne doute pas de moi. Je vais leur prouver qu'il ne faut pas douter de moi et que je vais répondre présent."

"Si Munich venait à me poser des questions sur Hernandez et Thauvin, je leur dirai du bien"

Futur coéquipier de Corentin Tolisso, avec qui il a souvent échangé des messages concernant sa potentielle arrivée lors des derniers mois, Pavard pourrait être aussi rejoint par deux autres champions du monde 2018 : Lucas Hernandez et Florian Thauvin, tous deux pistés par le Bayern.

Concernant Hernandez, l’hypothèse de retrouvailles en quotidien plaît au défenseur. "J'espère qu'il va venir. Parce que c'est un très très bon pote et un footballeur qui a un très très gros potentiel, il l'a montré à la Coupe du monde. Il l'a montré aussi à l'Atlético. Donc, je lui envoie quelques messages. Et j'espère qu'il va venir à Munich. Ce serait une très bonne chose pour lui, pour Munich aussi."

Concernant une arrivée de Florian Thauvin, qui selon les informations de Téléfoot fait bien partie des pistes privilégiées par le Bayern pour la saison prochaine, au même titre que le Lillois Nicolas Pépé, Pavard s’est aussi montré enthousiaste Surtout à l’idée de partager le côté droit du Bayern avec l’actuel joueur de l’Olympique de Marseille.

"C’est pas mal", s’est-il exclamé en pensant à cette éventualité. "Pour moi, c'est des potes. Je suis très très proche d'eux, ça me ferait très plaisir. Après, si Munich venait à me poser des questions sur eux, je leur dirai du bien."



Vidéos associées

News associées