Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot 8/01] - Mercato : Evra proche d'un Valence au bord de l'explosion, la piste Manchester United très froide

Voir le site Téléfoot

Evra
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-01-08T11:55:21.317Z, mis à jour 2017-01-08T18:04:32.108Z

Selon les informations de Téléfoot, Patrice Evra, en manque de jeu à la Juventus Turin, se dirige vers un prêt à Valence, pourtant en crise et au bord de l'explosion. L'option d'un retour à Manchester United ne semble pas en revanche d'actualité.

Patrice Evra veut s'offrir un nouveau challenge. En manque de temps de jeu à la Juventus Turin cette saison, où il n'a disputé que 13 rencontres (6 en Serie A, 6 en Ligue des champions et 1 en Supercoupe d'Italie), l'international français voudrait changer d'air pour retrouver du temps de jeu et pouvoir se battre à armes égales pour rester avec l'équipe de France jusqu'à la Coupe du monde 2018.

Selon les informations de Téléfoot, le Français a reçu une offre ferme de la part du Valence CF, actuel 17e de Liga et englué dans une crise institutionelle profonde qui cherche à se renforcer après une entame de championnat catastrophique.Le club espagnol a donc une longueur d'avance sur Manchester United, où il aurait été question d'un retour cette semaine. Selon les informations de Téléfoot, la piste menant au club anglais est très froide, et ne constitue pas actuellement une priorité.

Le directeur sportif de Valence a démissionné... samedi soir

Débutées cette semaine, avec le voyage à Milan de Jésus Garcia Pitarch, le désormais ex-directeur sportif de Valence, les négociations entre la Juventus et Valence ont donné droit à deux accords pour des prêts - celui de Patrice Evra et celui de l'attaquant Simone Zaza, suivi de longue date par le club espagnol - selon le média espagnol PlazaDeportiva.

Bien qu'un accord existe entre les deux clubs, le cas Evra va peut-être devenir un peu plus complexe après la démission de Garcia Pitarch, samedi soir. Sifflé par le public du Mestalla, fragilisé par une mauvaise construction d'équipe et par la démission surprise de Cesare Prandelli le 30 décembre, le directeur sportif du club de la Méditerranée a finalement renoncé à ses fonctions, une semaine après une autre vraie-fausse démission refusée par la présidente de Valence, Lay Hoon Chan. C'est lui qui avait mené de bout en bout le dossier Evra cette semaine. 

Valence, un contexte difficile

Une non-réponse de la part de la présidente Lay Hoon Chan et du propriétaire du club, Peter Lim, sur la demande validation des dossiers Evra-Zaza aurait eu raison de sa patience a annoncé la presse locale à Valence. Sa démission, réclamée par le public et la presse, a néanmoins surpris son monde, faute d'un bon timing.

Désormais entre les mains de José Ramón Alexanko, le directeur du centre de formation du club espagnol, qui a eu pour mission de continuer le travail débuté par Pitarch en attendant la nomination d'un nouveau directeur sportif (le nom de Claudio Lopez a été proposé selon Plaza Deportiva), le mercato hivernal de Valence est en train de virer au vinaigre. En crise sportive, institutionnelle, sans projet réel, et dirigé par propriétaires contestés et invités au départ par l'exigeant public de Mestalla, Valence va devoir faire des pieds et des mains pour convaincre le Français de rejoindre ses rangs.