[EXCLU Téléfoot – 9/12] - Coman : "Quand je me suis blessé, pour moi c'était la fin du monde"

Dans un entretien exceptionnel donné à Téléfoot, dimanche, Kingsley Coman, l'attaquant du Bayern Munich et de l'équipe de France, est revenu sur son année 2018 compliquée. Une année marquée par deux graves blessures à la cheville.

Sur ses blessures à la cheville et son année 2018

"Cela a été une année très difficile. Quand je me suis blessé, pour moi c'était la fin du monde. J'avais vraiment mis tout en ordre dans ma vie."

"J'espère ne plus jamais revivre ça."

"(Que peut-on vous souhaiter ?) La santé."

Sur d'éventuels regrets concernant la Coupe du monde 2018

"Non, j'ai de la chance dans ma vie. Et si d'autres personnes ont de la chance ou gagnent des choses, tant mieux pour elles."

"Y'a assez de place pour que tout le monde soit heureux et on ne peut pas toujours tout avoir."

"Ce n'est pas parce que je ne l'ai pas, que je vais être énervé."

"J'ai vécu la Coupe du monde comme un supporter. Je me suis dit ça fait partie de la vie."

"J'espère avoir quand même la possibilité d'en jouer une. Oui forcément c'est un objectif d'en jouer une. Je suis encore jeune, j'espère en jouer une ou deux, Tout joueur de foot rêve d'en jouer une."

Sur un éventuel retour avec l'équipe de France

"A partir du moment où je reviens en forme, ce sera toujours dans ma vision d'être en équipe de France."

Sur le Bayern

"J'ai une confiance maximale en mon équipe. Quand tout le monde est là, on fait partie des meilleurs clubs du monde."

Sur Franck Ribéry

"Franck c'est une légende ici (au Bayern Munich, ndlr), c'est une icône française aussi. Ce qu'il a fait dans le monde du foot, c'est très fort."

"Et il fait encore de très bonnes performances ici."

Sur le club qui lui a fait la meilleure impression

"La Juventus est l'équipe qui m'a le plus impressionné."

"Le PSG ? C'est une bonne équipe."

Vidéos associées

News associées