Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot] Balotelli : Nice champion ? c'est possible

Voir le site Téléfoot

Balo exclu
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-11-06T09:26:29.687Z, mis à jour 2016-11-06T13:44:33.348Z

Alors que beaucoup doutaient de lui à son arrivée, c'est pourtant la nouvelle star du championnat. Interview confession de l'attaquant de Nice, Mario Balotelli.

En pleine résurrection cette saison du côté de Nice, l’international italien Mario Balotelli est actuellement l’un des attaquants les plus efficaces du continent avec un but toutes les 69 minutes en championnat. Il nous a reçus chez lui pour parler de sa réussite actuelle.

« Nice a une très bonne équipe »

S’il est connu pour son égo, souvent jugé surdimensionné, l’attaquant reste cependant humble quand il s’agit d’évoquer sa nouvelle équipe. Pas surpris par ses résultats, il confie que « Nice a une très bonne équipe, même sans Mario » capable de gagner sans lui. S’il se dit « heureux » d’être en tête du championnat, ce n’est pas suffisant pour lui, il veut « marquer plus de buts ».


Déjà sacré en Premier League et en Serie A, il croit aux chances de son équipe à soulever l’Hexagoal en fin de saison. « C’est possible mais c’est difficile » relativise-t-il cependant, conscient que le championnat est encore long. Venu pour gagner, il est persuadé pouvoir y arriver avec le club azuréen.



« Pléa peut être un top joueur »

Interrogé sur le niveau du championnat de France, il avoue avoir été surpris par la difficulté de la Ligue 1 : « quand je suis arrivé, je pensais que cela serait plus facile. Non pas que je me sentais plus fort mais parce que j’avais entendu que le championnat de France, ce n’était pas du niveau de l’Angleterre ou l’Italie ».


S’il considère que « toute l’équipe est fantastique » et qu’il y a « beaucoup de talent dans l’équipe », un joueur sort du lot pour lui : Alassane Pléa. Très impressionné par son compère d’attaque, il lui prédit un grand avenir, considérant qu’il peut devenir « un top player, c’est un super attaquant ».


Les actes avant les paroles

De nature peu loquace, l’italien ne se pose pas en leader mais n’hésite pas à glisser quelques conseils à ses jeunes partenaires. Cependant, c’est avec « [son] comportement sur le terrain qu[il] veut aider l’équipe ».


S’il est conscient d’avoir grandi, d’être devenue un homme, il ne se considère pas encore à 100% de ses capacités du fait de son année sans jouer. Il s’estime à peine à 60, 70% de son potentiel.



Les supporters les plus chauds

S’il a connu les chaudes ambiances de Giuseppe Meazza, Anfield ou l’Etihad Stadium, Super Mario reconnait avoir une affection particulière pour les supporters niçois, « les plus chauds » qu’il ait connu. Il parle ainsi de l’ambiance « la plus forte » de tous les clubs où il a évolué.

Un critère essentiel pour un joueur qui concède « être toujours content quand les gens l’aiment » et qui sort de plusieurs années « vraiment difficiles ». Une véritable déclaration d’amour à un club qui a pris tous les risques pour le relancer. De quoi le convaincre de prolonger son contrat ? Réponse en fin de saison.