Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot] Dans les coulisses d'Allemagne-France

Voir le site Téléfoot

Cl4kZkAWQAAS7D9 large jpg
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-10T10:22:46.052Z, mis à jour 2016-07-10T12:32:15.907Z

De la tension d'avant-match à la délivrance signée Griezmann, Téléfoot revient sur les coulisses de la demi-finale Allemagne-France (0-2).

Le rendez-vous face à l'Allemagne en demi-finale (2-0) reste, à ce jour, le moment fort des Bleus dans la compétition. Téléfoot revient sur l'atmosphère qui a entouré cette rencontre sous tension dans l'enceinte bouillante du Vélodrome.

Lloris : « Le Vélodrome c'est magique »

Deux ans après le Mondial brésilien et l'élimination cruelle face à la Mannschaft (1-0) en quart de finale, l'heure de la revanche avait sonné pour les Bleus ce jeudi. C'est en tout cas ainsi que les proches des joueurs abordaient cette demi-finale« Nous sommes prêts et on espère la victoire, s'enthousiasme ainsi en amont Sylvie Matuidi, la soeur de Blaise. Nous sommes confiants et on ira jusqu'en finale.» Pour les joueurs, si la réalité d'un match forcément compliqué face aux Allemands les empêchent de trop se projeter, le contexte rend le rendez-vous unique. Hugo Lloris en témoigne : « Le Vélodrome c'est magique surtout quand tu vois une ambiance comme ce soir. Pour nous joueurs, c'est très excitant.»

Griezmann, Monsieur plus

On ne vous apprend rien, la soirée, d'abord sous tension, basculera dans l'allégresse. Merci qui ? Merci Griezmann, double buteur décisif. « Ils nous ont délivré. On est lancé », exultent les supporters déjà la tête à la finale. Pour Umtiti, solide au poste pour sa 2e sélection, il est temps de reprendre ses esprits : «C'est un rêve qui devient réalité. J'attendais ce moment et je ne m'attendais pas forcément à ce que soit un quart ou en demi.» Et ce dimanche, le Lyonnais jouera la finale de L'Euro. Olivier Giroud, lui, ne peut s'empêcher d'avoir un mot pour le héros du soir, son coéquipier sur le front de l'attaque Antoine Griezmann  « C'est un renard des surfaces, se marre t-il. Il était là au bon endroit au bon moment. Il ne fait que monter en puissance au fil du tournoi. Je suis content pour lui. C'est notre petit Monsieur plus !»

 « Voir la joie des Français, c'est le plus important »

Un "Monsieur plus" que l'on espère voir plus haut que Cristiano Ronaldo ce dimanche soir dans l'enceinte du stade de France. Un stade qui devrait être acquis la cause de l'équipe de France, apothéose d'un ferveur grandissante autour des Bleus. «Elle (l'équipe de France) est aimée car elle fait tout pour êtré aimée », ne s'étonne pas le sélectionneur Didier Deschamps. Ce qui emplit de joie Bacary Sagna, le latéral qui vit de loin ses plus belles heure sous le maillot bleu : « Voir la joie des Français, c'est le plus important. On a tous envie de les voir sourire demain soir (dimanche soir).» Le mot de la fin pour Junior Matuidi, le frère de, qui traduit assez bien l'espoir de toute une nation : « On a fait quelque chose de grand. On va maintentant faire quelque chose de très grand. » Réponse dans quelques heures.