France-Suède – Margotton : « Les suédois vont jouer bas »

Voir le site Téléfoot

Euro 2016 : TF1 officialise l'arrivée de Grégoire Margotton
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-11-11T19:19:46.418Z, mis à jour 2016-11-11T19:20:38.454Z

Pour le dernier match officiel des Bleus en 2016, Grégoire Margotton nous livre les clés de cette rencontre. Selon lui, la France va affronter un bloc défensif compact qui jouera en contre-attaque.

Après la victoire contre les Pays-Bas en octobre, les Bleus partent favoris contre la Suède. C’est l’impression qu’à Grégoire Margotton même s’il se méfie d’un match qui pourrait être piège pour l’équipe de France. Pour lui, la rencontre risque d’être un peu stéréotypée.


« La Suède, plus solide que les Pays-Bas, moins friables que la Bulgarie »

Aux côtés de Frédéric Calenge, Grégoire Margotton compare la Suède à la Bulgarie et les Pays-Bas, les derniers adversaires des Bleus. Pour notre consultant, la Suède « c’est un bloc. Ce sera peut-être plus solide que les Pays-Bas, moins friables que la Bulgarie, pas plus talentueux que la Bulgarie, et moins talentueux que les Pays-Bas. »

Si les coéquipiers de Kallstrom ne possèdent pas d’individualités capables de porter le danger dans l’arrière garde des Bleus,  il faudra faire attention à leur système défensif. « Ils vont jouer bas, ce sera deux lignes de quatre. Ils vont essayer de récupérer de se projeter, ils seront dangereux sur coup de pied arrêtés, c’est pour ça que les Bleus ont travaillé les coups de pied arrêtés défensifs. » Pour Grégoire Margotton l’une des clés du match résidera donc dans la capacité des Bleus à contenir le jeu aérien des Suédois, ainsi que leurs contre-attaques.


« C’est peut-être ce soir la dernière sélection de Patrice Evra »

Sur la titularisation d’Olivier Giroud, Grégoire Margotton pense que sa présence peut permettre de répondre au défi physique des Suédois, mais aussi d’apporter un plus dans le jeu défensif « ce n’est pas simplement défensif, c’est aussi ce qu’il peut apporter défensivement face à ces Suédois, sur les coups de pied arrêtés, etc. »

Quand à Patrice Evra, il doit sa présence dans le groupe  l’absence de Kurzawa. Et comme le dit notre consultant, « on ne rappelle pas un joueur qui a 80 sélections et qui a 35 ans pour ne pas le faire jouer. » Didier Deschamps s’est probablement entretenu avec Lucas Digne pour lui expliquer le choix de la titularisation du Turinois, et sans doute que la latéral barcelonais jouera contre la Côte d’Ivoire mardi. Cette rencontre est d’ailleurs peut-être « la dernière sélection de Patrice Evra. »


Evra dans Téléfoot

Pogba suscite toujours quelques interrogations

A chaque match des Bleus, Paul Pogba est très attendu. Après une rencontre très aboutie contre les Pays-Bas, le joueur le plus cher de l’histoire se doit de confirmer à chaque match. Pour ce Facebook live vous avez été très nombreux à vous interroger sur son meilleur positionnement. Pour Grégoire Margotton, quand il évolue en tant « que 6 qui peut se projeter comme contre les Pays-Bas, c’est l’un des meilleurs joueurs du monde. »

Ce soir il aura l’occasion de le montrer, et d’ailleurs notre consultant voit une victoire des Bleus 2-0, alors que Frédéric Calenge part un 3-0 ! La réponse sera donnée dès ce soir à 20h45 en direct sur TF1 !


Pays-Bas - France : But de Pogba
en savoir plus : Frédéric Calenge