[Exclu Téléfoot l'After 20/11] - Casoni : "Lorient aura les moyens de se renforcer"

Dans un entretien exclusif donné à Téléfoot l'After, Bernard Casoni a évoqué son arrivée à Lorient et ses projets à moyen terme. Le technicien du FCL a souligné que le club breton aura les moyens de recruter en janvier.

Bernard Casoni s'est lancé un défi. Intronisé à la tête du FC Lorient le 8 novembre dernier, l'ancien technicien de Valence et d'Évian Thonon Gaillard va devoir trouver les moyens pour relancer et sauver la lanterne rouge de la Ligue 1.

Actuellement 20e et bon dernier au classement avec 7 points, Lorient compte actuellement cinq points de retard sur le premier non relégable, le FC Nantes (12 points) et le barragiste, Nancy (18e avec également 12 points).

Le technicien des Merlus a en tous cas débuté son mandat avec une lourde défaite au Moustoir face à Monaco (0-3), vendredi dernier. Malgré les bonnes intentions vues lors de la première période, le club breton devrait scruter du côté du mercato hivernal, histoire de se renforcer.


Casoni veut recruter avec intelligence

Invité de Téléfoot et Téléfoot l'After, dimanche, le Françaisa reconnu lors de l'After que Lorient aurait les moyens d'être présent sur le marché des transferts, mais en utilisant une démarche logique."On va voir déjàles besoins. Si c'est pour recruter pour faire du nombre, ça ne sert à rien", a expliqué Casoni."Si c'estpour amener une plus-value, oui on recrutera.On aura les moyens pour se renforcer."

Casoni a pourtant insisté : il croit en son groupe, qui a besoin de recréer une dynamique."La question est: Comment retrouver nos moyens et comment retrouver des certitudes ?", a soutenu le technicien français."C'est par l’implication de tous les jours, il fauttravailler sur les fondamentaux. Y'a ungroupe de qualité qui sait jouer au football. Mais pour bien jouer au football, il faut avoir confiance", a-t-il ajouté.

Casoni : "Mes adjoints ne sont pas là pour mettre des plots"

Interrogé sur son arrivée tardive au FCL, Casoni a souligné que de ne pas avoir été le premier choix des dirigeants lorientais ne l'a pas dérangé. "Beaucoup de noms ont circulé, mais cela ne m'a même pas traversé l'esprit. Jepartais de très loin, mais l'essentiel c'était d'avoirun rendez-vous avec le présidentet le vice-président."

Quel Bernard Casoni pour Lorient ? "J'aime manager", a prévenu le Cannois à Téléfoot l'After. "Je suis venu tout seul, donc je dois faire confiance à mon staff.J'aime donner des responsabilités.Mes adjoints ne sont pas là pour mettre des plots."

"J'ai fait connaissance avec mes joueurs grâce à des entretiens individuels. Mieux on connait ses joueurs, mieux on les manage. (...)Ce n'est pas sur une semaine mais sur la continuité qu'on va voirce qu'il va se passer. C'est l'affaire de tous les jours", a conclu Casoni. Lorient attend son rebond désormais.




Vidéos associées

News associées