Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot] Margotton : « Il faudra être sérieux »

Voir le site Téléfoot

20160901 185404 resized
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-09-06T09:42:23.874Z, mis à jour 2016-09-06T10:10:42.000Z

À quelques heures du match contre la Biélorussie, Frédéric Calenge et Grégoire Margotton livrent leur impression sur le futur adversaire des Bleus.

La France commence sa campagne ce mardi soir (match à suivre à 20h45 sur TF1 et en streaming ici). Face à la Biélorussie, les Bleus devront être « sérieux » selon les mots de Grégoire Margotton dans le Facebook Live organisé par Frédéric Calenge. « Il faut se dire que l'on n'est plus dans des matchs amicaux, plus dans une phase finale. On est parti pour deux ans de matches importants », explique le journaliste.


Une équipe athlétique

« Et si ça démarre avec une victoire ici, par rapport à la composition du groupe et à nos futurs adversaires comme la Suède ou la Bulgarie ou les Pays-Bas, ce serait un très bon pas », poursuite Grégoire Margotton alors que les Bleus disputaient leur dernier entraînement à Minsk dans le Clairefontaine biélorusse. Alors que l’équipe de France a remporté son match amical contre l’Italie, elle devra se méfier des Biélorusses « athlétiques ». « La défense centrale mesure 1m92 – 1m93, les latéraux sont très grands et les milieux de terrain sont aussi athlétiques. Mais comme l’a dit Didier Deschamps, les Italiens étaient aussi athlétiques », signale le commentateur.

Le souvenir de 2012

« J’ai peur des premières minutes, du passé car, les dernières rencontres ont montré que ce n’était pas facile comme en 2012 lors du premier match de Laurent Blanc », souligne Grégoire Margotton. À cette époque, les Bleus s’étaient inclinés au Stade de France (0-1) avec une équipe remaniée. Si l’ancien Gunner Hleb, n’est plus là, cette équipe biélorusse est portée par l’ancien joueur du FC Metz, Sergueï Krivets.

Vers un 4-4-2 ?

Quant à la composition d’équipe, plusieurs incertitudes planent. 4-3-3 ou 4-2-3-1 ? Payet ou Martial ? Kanté ou Matuidi ? « Je vais me mouiller, je vais dire un 4-2-3-1, ou plutôt un 4-2-2 comme le définit Deschamps puisque Griezmann devient le deuxième attaquant. Payet pourrait jouer et Pogba serait positionné à gauche », parie Frédéric Calenge. Réponse ce soir à 20h45 sur TF1 !