Dans l'actualité récente

[Exclu Téléfoot] : Monchi "imagine travailler en France"

Voir le site Téléfoot

DD exclu
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-10-02T10:32:42.062Z, mis à jour 2016-10-02T12:54:43.046Z

Le directeur sportif du FC Séville se voit travailler en France dans un avenir proche. Mais il a assuré au micro de Téléfoot que ce n'était pas pour tout de suite.

Les résultats parlent pour lui. Et les finances du club aussi. Ramón Rodríguez Verdejo, dit Monchi, fait le bonheur du FC Séville depuis sa prise de fonction en tant que directeur sportif du club en 2000. Alors que son nom a circulé du côté d'un Olympique de Marseille en pleine restructuration, l'ancien footballeur espagnol a évoqué cet intérêt français sans fermer la porte.

"Un championnat intéressant"

"Je ne sais pas ce que me réserve l'avenir. Dans ma tête, j'imagine travailler en France", a déclaré Monchi ce dimanche dans Téléfoot. "Pourquoi ? Parce que je parle plus ou moins français et que c'est un championnat intéressant", a confié le directeur sportif du FC Séville. Mais les supporters marseillais ne doivent pas imaginer l'arrivée de cet homme de l'ombre dans les prochaines semaines. "Ce n'est pas pour demain. Ni après-demain, ni dans un mois" a assuré cet expert du mercato sur TF1.

Un rôle déterminant à Séville

Monchi a été à l'origine de la révélation de nombreux talents issus du centre de formation andalou : Sergio Ramos, Diego Capel, Alberto Moreno Pérez, Antonio Puerta ou encore Jesus Navas. Le manager a également permis à Séville de recruter des stars en devenir comme Adriano, Danis Alves ou Julio Baptista. Et à chaque fois, le club a bénéficié de plus-values importantes sur les reventes, lui permettant notamment de remporter deux Coupes de l'UEFA (2006 et 2007) et trois Ligue Europa d'affilée depuis 2014.

"Nous sommes un club vendeur parce qu’avec nos revenus habituels, nous ne pourrions pas arriver là où nous sommes. Et il ne s’agit pas de vendre, mais de réaliser des plus-values afin d’avoir une équipe au-dessus de tes moyens, même si ça ne garantit pas toujours le succès" avait expliqué le dirigeant au média Underground Football.