FA Cup : Eden Hazard offre la Cup à Chelsea (1-0)

Voir le site Téléfoot

RTS1SA89
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-05-19T18:33:05.834Z, mis à jour 2018-05-19T18:37:36.865Z

Dans une finale dominée par Manchester United, Chelsea a su tenir bon pour finalement remporter la Cup. Ils peuvent remercier Eden Hazard, N’Golo Kanté et Thibault Courtois qui ont été impressionnants.

Cette finale de coupe d’Angleterre était une belle opportunité pour les deux formations de bien finir l’année après un championnat qui a vu Manchester City tout écraser sur son passage. Mais au final, la domination mancunienne n’a pas porté ses fruits et Chelsea soulève le trophée après son échec en finale l’année dernière grâce à une réalisation de l'inévitable Eden Hazard.


Eden Hazard comme une évidence

Au coup d’envoi de la rencontre, José Mourinho avait aligné Marcus Rashford en pointe laissant Romelu Lukaku sur le banc, le Belge étant toujours en délicatesse avec sa cheville. Côté Blues Olivier Giroud était préféré à Alvaro Morata une nouvelle fois. Dès le début du match, ce sont les Londoniens qui se mettaient en avant avec Eden Hazard qui concluait une contre-attaque de Chelsea par une frappe repoussée par De Gea (9ème). Quelques instants plus tard, l’ancien Lillois était destabilisé dans la surface par Jones et transformait lui-même le pénalty (1-0, 22ème).

Ce but a eu pour conséquence de réveiller les coéquipiers de Paul Pogba. Avec la main mise sur le ballon, les Red Devils se montraient dangereux mais maladroits. La belle occasion de Pogba à la demi-heure de jeu était symptomatique des opportunités mancuniennes : dangereuses mais en manque de précision. Au cours de la première période, à l’image de Pogba (30ème), ou de Jones (44ème) aucune tentative de United n’a trouvé le cadre. Au final, le but d’Eden Hazard suffisait à Chelsea qui rentrait au vestiaire avec un avantage d’un but (1-0)



Courtois et Kanté étaient infranchissables

Au retour des vestiaires, la physionomie du match n’a pas changé. Manchester United a conservé le contrôle du jeu, et Chelsea a opéré par contre en comptant notamment sur la vélocité de son attaquant belge dont les accélérations ont fait mal à l’arrière-garde de Manchester. Mais c’est un autre Belge qui a été le plus en vue en seconde période. Thibault Courtois a simplement écœuré ses adversaires. A la 53ème, il s’interpose sur un centre-tir de Rashford, avant de repousser une nouvelle tentative de l’attaquant anglais. Si Alexis Sanchez croyait ouvrir le score à la 62ème suite à une nouvelle parade de l’ancien gardien de l’Atletico, sa réalisation était refusée pour hors-jeu. 

Rashford encore lui (72ème) avant de céder sa place à Anthony Martial et Matic d’une lourde frappe (80ème) s’inclinaient aussi devant Courtois. Le Belge semblait pourtant battu sur une tête de Pogba, mais celle-ci fuyait une nouvelle fois le cadre. (82ème). Malgré ces tentatives, Chelsea gênait considérablement son adversaire grâce surtout à un joueur omniprésent comme à son habitude. N’Golo Kanté récupérait, harcelait, courait, sans montrer le moindre signe de fatigue à l'image de sa perée à 20 minutes de la fin où il décalait Marcos Alonso qui ne pouvait tromper De Gea (70ème). 


Sans lui, les hommes de Mourinho auraient sans doute eu plus de place et de possibilité. Malgré la domination de Manchester United, c’est bel et bien Chelsea qui s’est imposé grâce à son numéro 10, auteur d’une réalisation lors de son 300ème match joué avec les Blues. Pour Antonio Conte, il s'agit de sa première coupe nationale, après 3 Scudetti et 1 Premier League.