FC Barcelone : Abidal ferme (presque) la porte au PSG

Voir le site Téléfoot

Eric Abidal - FC Barcelone
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-18T09:38:00.000Z, mis à jour 2011-10-18T09:43:55.000Z

Au moment de prolonger son contrat, Eric Abidal affiche ses intentions : rester dans le " meilleur club du monde ", le FC Barcelone. L'intérêt du PSG ne semble être qu'un levier de négociation.

Le défenseur de l'équipe de France et du FC Barcelone s'exprimait dans une conférence de presse organisée par son club ; l'occasion pour lui de revenir sur cette prolongation qui tarde à venir. Et lorsque certains veulent l'envoyer au PSG, ils n'écoutent que ce qui les arrange...

De nombreux médias français reprennent donc les propos d'Abidal, interrogé sur l'intérêt d'autres clubs : « Il y a des clubs intéressés, comme le Paris Saint-Germain, le Milan AC et Manchester City ». Le Lyonnais a d'ailleurs insisté sur la piste francilienne : « Paris, c'est un grand club européen, un grand club du championnat de France. On a discuté. Pour l'instant, on n'y est pas. Si on doit y arriver, pourquoi pas ? C'est plutôt flatteur que le PSG s'intéresse à moi ».

Mais si les médias espagnols (même madrilènes) ne prennent même pas la peine de retranscrire ces mots, c'est parce qu'Eric Abidal a été très clair par ailleurs : « Au niveau économique il n'y aura pas de problème. Le problème vient des impôts puisqu'à partir de la 5ème année l'on doit payer plus (...) Nous arriverons à un accord, c'est sûr. J'ai les jambes pour continuer. Je veux 2 ans (ndlr : de contrat) mais un 1+1 ne serait pas mal ». L'intérêt du PSG ressemble alors à un argument de négociation...


La presse espagnole est évidemment revenue sur la sélection d'Abidal en équipe de France, malgré une légère blessure : « Avant de partir en sélection, Guardiola préférait que je ne joue pas. Mais Pep sait que la sélection est importante pour les joueurs et je me sentais prêt à jouer ». Avec une idée derrière la tête : « Je pense encore avoir les jambes pour tenir deux ans. Ce qui m'amènerait à 34 ans (...) On est qualifié pour l'Euro, c'est bien, mais je pense aussi à 2014. Si le sélectionneur veut bien de moi, ce serait bien de terminer à la Coupe du monde au Brésil ».

Et alors que Lyon affronte le Real Madrid, rival honni, ce mardi soir en Ligue des Champions, son choix est vite fait : « Je crois en Lyon et j'aimerais qu'ils arrivent à gagner contre le Real Madrid (...) C'est mon équipe et je suis né là-bas ».