Dans l'actualité récente

FC Barcelone - Arsenal : la presse reconnaît la supériorité du Barça

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-03-09T11:29:00.000Z, mis à jour 2011-03-09T11:54:49.000Z

La qualification du Barça aux dépens d'Arsenal en 1/4 de la Ligue des Champions ne fait pas débat. Si en Angleterre comme en Espagne on accuse M. Busacca, tout le monde s'accorde à reconnaître la supériorité des Blaugrana.

Le Barça était trop fort pour Arsenal. En Angleterre comme en Espagne, la presse n'en fait donc pas des montagnes et semble presque faire de la qualification des Blaugrana une formalité.


!

En Angleterre, la défaite d'Arsenal face au Barça en 8ème de finale de la Ligue des Champions a eu d'autant plus de mal à passer que la partie a été gâchée par l'expulsion de Robin Van Persie. Véritable tournant du match, cette exclusion par M. Busacca est selon le Sun révélatrice des malheurs des Gunners, décidément « persécutés » par ce genre d'erreurs d'arbitrage trop fréquentes (comme à Sunderland dernièrement). Le Daily Star, lui, s'émeut de « l'agonie » et du « désespoir » d'Arsenal.


Mais dans l'ensemble de la presse britannique, si le Sun a pointé du doigt la mauvaise partition de l'arbitre de la rencontre, le fair-play à l'égard du Barça est plutôt de rigueur. Pour le Guardian par exemple, même s'il considère qu' « Arsenal était plus près d'éliminer Barcelone cette saison », le Barça était de toute évidence trop fort pour les Gunners : « Fièr, et brillant Barcelone » titre le quotidien à sa Une.


En Espagne, le succès du Barça fait figure d'évidence. Ce matin, ni Marca ni AS ne faisait de cette qualification en ¼ de finale de la Ligue des Champions la Une de son quotidien. Traitant l'information avec recul et accoutumance, Marca concède tout de même que les Blaugrana « sont passés par la grande porte » tandis que AS souligne la piètre prestation de M. Busacca, qui a simplement « gâché la démonstration du Barça ».


El Mundo Deportivo, emballé par le génie de Messi et la forme époustouflante de Mascherano, voit quant à lui déjà le Barça en finale. A la Une : « Paso a Wembley ».


Crédits Photo : Gustau Nacarino / Reuters