FC Barcelone - AS Roma : À Messi de jouer !

Voir le site Téléfoot

RTS1NO5X
Par Luca BARON|Ecrit pour TF1|2018-04-04T15:27:44.142Z, mis à jour 2018-04-04T15:28:59.581Z

Après le feu d’artifice signé Cristiano Ronaldo, hier à l’Allianz Stadium, Lionel Messi, rivalité oblige, se doit de réagir. Ce soir, face à la Roma (20h45), l’occasion est belle pour l’Argentin.

Difficile de dissocier Messi et Ronaldo. Quand l’un frappe, l’autre est forcément attendu. Hier, c’est le Portugais qui a allumé la mèche le premier. Le second se doit donc de réagir. Auteur d’un doublé face à la Juve, mais surtout d’un retourné acrobatique qui a mis la planète foot dans tous ses états, le Portugais a encore un peu plus tiré la couverture à lui, alors même qu’il reste sur 24 buts lors de ses 14 derniers matches de Ligue des champions.


Au Camp Nou, ce soir face à la Roma, Messi a l’occasion d’apporter (un début) de réponse à son meilleur ennemi. Auteur de 38 buts en 44 matches cuvée 2017-2018 en cours, l’Argentin semble particulièrement en jambes et disposé à faire parler de lui. Parfois moins buteur que par le passé, Messi n’en reste pas moins un joueur de surface exceptionnel, ses trois buts lors de la confrontation face à Chelsea le mois dernier sont évidemment là pour nous le rappeler. Et quand il ne marque pas, il aime de plus en plus – car cela a toujours été un peu le cas – faire marquer, en atteste son offrande à Ousmane Dembélé, toujours face à Chelsea, ainsi que ses 13 autres passes décisives cette saison. 


Pourtant, face au monstre qu’est actuellement Cristiano Ronaldo, il faudra en faire encore un peu plus pour se faire remarquer. La Pulga en est capable, elle l’a déjà fait. Au Camp Nou déjà, après son magistral quintuplé en 1/8e de finale face au Bayer Leverkusen en 2012 ou face à Arsenal, en ¼ de finale cette fois, quand il signait un quadruplé. La Roma de Di Francesco, adversaire de taille, ne doit surtout pas être mésestimée mais Messi se doit d’en prendre la mesure s’il veut voir son nom tutoyer celui de Ronaldo cette semaine en haut de l’affiche. Quand l’un frappe, bien souvent l’autre répond… À Messi de jouer !


Plus d'actualité