FC Barcelone : le Barça se refait une (petite) santé

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-09T20:55:00.000Z, mis à jour 2013-03-10T14:18:01.000Z

Face au dernier de la classe, La Corogne, le FC Barcelone n'a pas eu à puiser dans ses réserves pour s'imposer (2-0). Une victoire à même de regonfler le moral des troupes avant l'affrontement face au Milan AC.

Victoire tranquille et logique du FC Barcelone face à un Deportivo La Corogne sans arguments pour contrarier la suprématie adverse.


Barcelone en père peinard

A trois jours de son affrontement avec le Milan AC, en match retour des huitièmes de Ligue des Champions, le Barça a fait l'essentiel. A savoir renouer avec le succès qui le fuyait depuis sa double confrontation avec le Real (coupe du Roi et championnat) et son match aller à San Siro. C'est d'ailleurs tout ce que l'on retiendra de la rencontre disputée ce samedi au Camp Nou, face au Deportivo La Corogne. Après 27 journées, et en attendant les résultats de demain (l'Atletico Madrid reçoit la Real Sociedad, le Real se déplace à Vigo), le FC Barcelone reprend provisoirement 14 et 16 longeurs d'avance sur ses poursuivants.


Et de 40 pour Messi !

Une victoire soit, mais pour le plein de confiance, il faudra repasser. La faute en partie à une opposition à la peine depuis le coup d'envoi du championnat (3 victoires en 27 matches) qui n'aura jamais pousser dans ses retranchements un Barça pourtant remanié pour l'occasion. Andres Iniesta, Pedro, Gerard Pique, Sergio Busquets et Jordi Alba accompagnaient ainsi Lionel Messi sur le banc au coup d'envoi. Cela n'a pas empêché le lutin argentin, entré en jeu à la 62e, d'y aller de son 40e but en Liga en toute fin de partie (88e) validant pour de bon le 23e succès catalan en Liga.


Le Milan dans toutes les têtes

Avant que Messi ne fasse son traditionnel show, le FC Barcelone avait mené les débats à sa sauce. Comme de coutume en Liga, peut-on ajouter. Sur un centre d'Alvès, le Chilien Alexis Sanchez, de la tête, avait ainsi donné un avantage mérité aux siens (38e) juste avant la pause. Sans puiser dans leurs réserves, et c'était bien l'essentiel dans l'optique de la réception du Milan mercredi prochain, les Catalans maîtrisaient en retour toutes vélléilétés offensives adverses.


Malgré une Liga quasiment en poche, le FC Barcelone tomberait de haut en cas d'échec aux portes des quarts de finales de la Ligue des Champions mercredi.