FC Barcelone : Pour Bartomeu, la vente de Neymar est une bonne chose

Voir le site Téléfoot

Bartomeu
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-09-05T09:48:18.220Z, mis à jour 2017-09-05T10:18:07.936Z

Dans des interviews accordées à Sport et Mundo Deportivo, Josep Maria Bartomeu est revenu sur la période difficile traversée par le FC Barcelone mais assure que le club en ressort encore plus fort. Neymar est une nouvelle fois égratigné au passage.

Orphelin de Neymar, le FC Barcelone, par l'intermédiaire de son président Josep Bartomeu, tente de se remettre à l'endroit. C'est le sens des interviews accordées dans la presse ibérique ce mardi matin.

Barcelone tourne une page

Les temps sont durs à Barcelone. Et prétendre le contraire nécessite une solide dose de mauvaise foi. Le Barça vient en effet de vivre un été pour le moins agité avec la perte de Neymar, l’incapacité de recruter Verratti au PSG ou Bellerin (Arsenal) en début de mercato puis enfin Coutinho (Liverpool) et Di Maria (PSG) à la fin du mois d’août. Des échecs retentissants qui ont rythmé l’été d’un club critiqué de toutes parts. Une motion de censure a même été déposée contre sa direction ce qui pourrait amener à sa destitution.

"Neymar et son père ont joué avec l'ambiguïté"

Depuis, à chaque sortie, les dirigeants du club tentent de faire bonne figure malgré cette amertume tenace. Ce mardi, dans le quotidien Sport, Josep Bartomeu, le président du Barça, l'a une nouvelle fois laissé transparaître au moment d'aborder le cas Neymar. "Il n’a pas agi avec les formes adéquates, a-t-il d’abord lancé. Si un joueur veut partir, il doit le dire clairement pour qu’on puisse voir comment le gérer. Cela donne du temps pour trouver un remplaçant. Neymar n’a pas offert cette opportunité. Son père et lui ont joué avec l’ambiguïté."

"Une meilleure équipe que l'année dernière"

Mais le fond de cette interview accordée par Bartomeu vise d'abord à défendre son bilan quitte à expliquer que tout va pour le mieux. "Nous avons une meilleure équipe que l’an passé", lâche-t-il en premier lieu, satisfait des arrivées sur le fil de Dembélé et Paulinho. C’est d'ailleurs le titre qui barre la première page du quotidien. Mieux, le président du FCB ajoute que "la vente de Neymar est une opportunité de retourner au football collectif, d’investir dans le centre de formation". Et de conclure : "Il y a un désenchantement d’une partie du public, mais nous devons mettre fin à ce pessimisme (...) Il faut être optimiste pour le club."

Plus d'actualité